Life – One (2.21 - fin de saison)

Reese est détenue par Roman qui veut l’échanger contre Mickey Rayborn. Aidé par l’agent Bodner, Crews va tenter de retrouver sa partenaire.

Rand Ravich n’est pas dupe, il a clairement conscience que ce Season Finale a de fortes chances d’être un Series Finale. Du coup, il nous offre une fin, une vraie, sans cliffhanger, sans question primordiale qui reste en suspens. Ce n’est pas pour autant qu’en cas de renouvellement, la série n’aurait plus rien à raconter, car il faut bien l’admettre, même si l’intrigue principale a, durant un moment, été le cœur de Life, depuis longtemps déjà, ce sont ses personnages qui ont pris ce rôle.

L’épisode s’ouvre de manière presque symbolique, par la mort de celui qui faisait les fameuses interviews qui ont rythmé la saison 1 et que l’on avait revu occasionnellement par la suite. Sur le coup, il ne faut pas trop se demander comment l’homme s’est retrouvé à interroger Roman, mais l’idée a du sens.

Reese est donc prisonnière du russe qui lui apprendra d’ailleurs qu’il a tué son père. Information qu’il ne faudrait pas pour autant prendre très au sérieux, car il n’y a aucune preuve de sa véracité.

Charlie part à la recherche de sa partenaire et l’on mettra tout le petit monde qui peuple la série à son service. Tildwell, Bobbie, Seever, Ted, Amanda Puryer et même Bodner. De même, Rayborn va refaire surface. Un retour sans surprise tellement sa mort était mise en scène.

L’histoire va distiller ce qu’il faut en rebondissements, rythmés  par des révélations qui vont enfin donner un sens à ce qui a fait que Charlie aille en prison. Le tout se conclura de manière inattendue, dans la forme, en tout cas.

Bref, sans vouloir trop en dire, il est difficile de s’étendre sur ce qui se déroule exactement dans cet épisode de conclusion, mais on peut reconnaitre qu’il n’y a pas réellement grand-chose à redire. Certes, il a fallu se dépêtrer des problèmes posés par quelques évolutions un peu approximatives durant la saison, mais tout parvient à une fin, même le départ de Seever qui est presque furtivement évoqué.

Pour conclure, ce final est cohérent avec le reste de la saison, respectant l’esprit de la série, utilisant même de certains de ses codes qui n’étaient plus trop usités, offrant quelques références pour les fans et, surtout, je me répète, il donne une fin satisfaisante, que la série soit annulée ou non.