Que vaut Life Sentence, la nouvelle feel-good série de la CW ?

Alors que l’Apocalypse approchait la saison précédente avec la sympathie dramédie No Tomorrow, The CW prend le concept inverse avec Life Sentence. Les jours étaient comptés pour Stella Abbott (Lucy Hale), diagnostiqué d’un cancer à 15 ans, jusqu’à ce que cela ne soit plus le cas.

Après avoir simplement vécu chaque jour comme si c’était le dernier, Stella est condamnée à vivre. Elle doit dès lors réévaluer toutes les décisions qu’elle a prises quand elle pensait qu’elle n’avait plus longtemps à vivre et qu’il n’y avait pas de lendemain pour elle. Stella — et par extension la série — pose alors la question : que veut-elle faire de sa vie ?

Une quête identitaire familiale

Lorsque Stella découvre qu’elle n’est plus mourante, elle apprend peu de temps après que ses proches n’ont pas arrêté de lui mentir et de lui dissimuler tout ce qui n’allait pas. Elle n’est ainsi pas la seule à devoir redéfinir son existence, tous les membres de sa famille font de même en constatant que, soudainement, l’avenir est différent.

Le point de départ pourrait, sans doute possible, donner le jour à un véritable drame. L’accumulation de mensonges, de secrets et de trahisons aurait de quoi les faire imploser. En tant que dramédie, Life Sentence opte pour l’humour et un certain optimisme quitte à ne pas se confronter pleinement à l’aspect comico-tragique de certaines situations.

Reste que la reconstruction familiale et individuelle peut commencer et c’est bien là que Life Sentence trouve sa plus grande force. Plus que Stella en elle-même, c’est l’impact que la maladie a eu sur ses proches qui donne le jour aux meilleures problématiques de la série.

Stella, une jeune femme pleine d’espoir

On pourrait croire que Stella est celle qui a le plus à accomplir, et c’est peut-être vrai dans certaines limites. Cependant, là où ses proches ont des regrets, des doutes et des rancœurs, Stella a eu un cancer. C’est loin d’être rien, mais c’est aussi le seul élément qui définit le personnage.

Maintenant qu’elle ne l’a plus, Stella doit apprendre à vivre dans le monde réel. La série s’appuie sur la vision assez cinématographique de l’existence de son héroïne contre la réalité. Cependant, Stella peut être autant attachante qu’agaçante, mais jamais pleinement exubérante ou problématique. Elle s’énerve un peu, tente de reprendre le contrôle de son existence et trouver sa voie, mais elle le fait pour le moment sans véritable remise en cause.

Bien qu’elle est celle qui doit porter la série sur ses épaules, elle est bien trop aisément éclipsée par son entourage. Elle partage d’ailleurs clairement l’affiche avec son frère Aiden (Jayson Blair) qui, s’il n’a pas eu de cancer, a simplement refusé de prendre ses responsabilités – réaction découlant d’une forme d’abandon de ses parents et de son incapacité à gérer la maladie de sa sœur.

Dès lors, l’un comme l’autre doit trouver sa place, Aiden possédant contre toute attente une maturité que n’a pas sa sœur malgré les années à l’hôpital. Les flashbacks finissent par laisser penser que Stella cancéreuse serait plus intéressante à suivre, ayant fait de nombreuses expériences qu’elle semble en partie avoir oubliées.

Life Sentence, une condamnation à la banalité

Maintenant guérie, Stella doit apprendre à mener une vie ordinaire. Cela implique des défis à surmonter, mais la série aborde ces derniers sans prendre narrativement quelques risques. Problèmes d’argent, garde d’enfants, choix de carrière… Chaque sujet semble trouver une forme de solution à court terme un peu trop facile à atteindre.

Ce ne serait pas tant un problème si la série se montrait plus imaginative dans son exécution ou dans ses leçons de vie. Les choix de tonalité faits nous entrainent vers un traitement narratif bien trop aseptisé.

Le point de départ de Life Sentence est intéressant, mais les épisodes qui en découlent à l’heure actuelle nous présentent une série inoffensive et prédictible qui manque également de personnalité. C’est donc un peu trop banal.

Tags : Life Sentence moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires