Le corps d’un scientifique spécialisé dans la recherche sur le cancer est découvert, complètement gelé et solidifié. La scène de crime suggère qu’un groupe de défense des animaux s’est vengé en utilisant du pur nitrogène.

Après un épisode franchement décevant, on retrouve Life comme si de rien n’était. Cela devait être une simple erreur de passage.

Crews et Reese enquêtent sur la mort d’un scientifique, et la scène d’ouverture donne bien le ton de l’épisode, avec Charlie détruisant le corps par inadvertance. Cette semaine encore, plusieurs guest stars, et on essaie de jouer sur plusieurs plans. Mais, l’enquête est un peu trop orientée pour que l’on ne s’y trompe. Elle est quand même assez bien construite, malgré quelques éléments un peu trop prévisibles.

L’épisode possède une bonne dose d’humour et Charlie ne s’arrêtera pas à la destruction en petits morceaux du mort, vu qu’il aura le temps de se faire cogner, et d’halluciner, ce dernier point après avoir renversé par inadvertance un produit. C’est surtout Ted qui paie le prix de cette erreur, lui qui a demandé à Charlie de l’aider pour un emploi.

L’ex-femme de Charlie continue de prendre une place plus dominante dans sa vie, ce dernier cherchant donc à retrouver une relation avec elle, bien qu’elle soit mariée. C’est toujours mieux que quand il s’agissait de Constance, mais nous restons plus sur le plan anecdotique qu’autre chose.

La relation entre Crews et Reese commence à avoir des répercussions au sein la famille de la jeune femme, qui, si jusque là, n’avait pas une seule fois abordé la question avec son père, va, au cours d’un diner de famille, lui demander s’il savait qu’il envoyait un homme innocent en prison. Droit au but, très Dani Reese. On met d’ailleurs en place les hommes derrière le père Reese, car maintenant que Charlie a mis un micro dans la voiture, l’intrigue prend une nouvelle tournure, assez obscure.

Nous avons donc eu droit à du bon Life, comme on l’aime, et on ne va pas s’en plaindre.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire