Life Unexpected – Bong Intercepted (1.04)

Lux est suspendue pour avoir vendu la lampe bong de Baze à une autre élève. Cate, croyant bien faire, plaide sa cause auprès de la principale et lui confie le dossier personnel de Lux que les services sociaux viennent de lui envoyer en espérant l’attendrir, mais le dossier atterrit dans des mains mal intentionnées. De son côté, Baze est furieux que l’émission de Cate organise une soirée dans le bar d’en face et Ryan et Cate ont de plus en plus de mal à cacher leur relation.

Pas grand chose à se mettre sous la dent dans cet épisode, le plus faible des 4 diffusés jusqu’ici. Peu importe les intrigues, les réactions et les dialogues semblent les mêmes. Baze est un loser mais veut changer, Cate veut bien faire et aggrave les choses, Ryan est patient, Math donne de judicieux conseils et Lux se rebelle puis regrette…

Malgré son côté répétitif, l’épisode permet toutefois à la situation d’avancer. Baze se rend compte que son bar n’est pas juste un endroit sympa où traîner avec ses potes, c’est aussi son gagne-pain, il va donc faire ce qu’il estime nécessaire pour rembourser sa fille. Et c’est une bonne chose, car le côté « ma fille de 16 ans qui sort d’un foyer a donné toutes ses économies pour payer mon loyer » n’aidait pas vraiment le personnage de Baze qui, pour le coup, était vraiment un raté.

Lux, pour la première fois, apparaît comme la tête à claques de l’épisode, rôle jusque-là plus ou moins tenu par sa mère. On s’intéresse à ses camarades de lycée, de sa copine mouton à la mini bitch locale, forcément blonde qui manque toutefois de charisme pour devenir une vraie bonne némésis si d’aventure la série s’aventurait sur ce terrain.

Lux s’est forgé une nouvelle identité pour s’insérer plus facilement et la vérité, une fois découverte, entraîne l’effet inverse. Ah ! Le traditionnel « mentir c’est mal », une valeur sûre pour les séries de la chaîne. Évidemment, plutôt que de s’en prendre à la méchante blonde (qui me fait dire que la cruauté des ados est sans limites), Lux, comme toute bonne gamine de 16 ans, se défoule sur sa mère et se venge d’une façon assez mesquine. Pour le coup, une paire de baffes aurait été assez méritée.

Cate et Ryan continuent leur jeu du chat et de la souris à l’antenne et leurs échanges sont probablement ce que la série réussit le mieux. On a tout de même du mal à croire que la révélation de leur idylle secrète puisse avoir un tel impact, après tout c’est un show du matin sur une petite station locale. Quoi qu’il en soit, le couple star s’offre à leurs auditeurs dans une soirée événement, chacun ayant la chance de gagner un rendez-vous avec son animateur favori. L’intrigue a l’avantage de regrouper tous les personnages au même endroit et créer le conflit. Comme à l’accoutumée Ryan est le type responsable, serviable et solide et même si j’aime beaucoup Kerr Smith, bon sang que c’est agaçant ! Surtout qu’à être aussi calme, Cate n’en paraît que plus névrosée et le personnage n’a clairement pas besoin qu’on en rajoute de ce point de vue là.

Bien évidemment, tout finit par rentrer dans l’ordre et le lien si fragile entre la mère et la fille n’en finit pas de se consolider. C’est systématique et un peu facile. Bong intercepted est au final assez décevant et légèrement ennuyeux, même si la série reste au-dessus de pas mal de productions de la CW (oui 90210 et One Tree Hill, c’est de vous dont je parle).

avatarUn article de .
2 commentaires