Life Unexpected – Crisis unaverted (1.07)

Baze se sent menacé par Ryan dans son rôle de père et finit par l’affronter dans une compétition organisée par la radio pour gagner une voiture, au plus grand désarroi de Cate qui a peur que Ryan découvre la vérité sur son infidélité. De son côté, Lux essaye de réunir Tasha et sa mère.

Comme son titre l’indique, cette semaine, c’est la crise ! Surtout pour Cate. Mais que celui qui ne s’est pas dit, ne serait-ce qu’une seconde, que c’était bien fait pour elle, lève la main. OK, pas tous en même temps, je n’arrive pas à compter !

L’épisode démarre pourtant assez mal avec une avalanche de testostérone, aussi pitoyable qu’ennuyeuse. Ryan va apprendre à conduire à Lux, une activité toute paternelle qui devrait revenir à Baze, mais après tout coucher avec Cate est une activité qui ne devrait en toute logique être réservée qu’à son fiancé. Ca râle, ça se menace, mais ça ne se parle pas, parce que les mecs, les vrais, pas ceux qui se servent d’un cerveau comme Math, pensent que la meilleure façon de résoudre un problème passe nécessairement par l’affrontement. Comme toujours dans le monde primaire des hommes, tout se résume à une seule et même question : qui a la plus grosse ! Devant l’écran, on se demande surtout qui est le plus crétin.

Coincée entre ses deux gorilles, en pleine guerre de territoire, Cate sent la catastrophe arriver. De façon assez jouissive, nous aussi. Après avoir éhontément menti à Ryan la semaine dernière, Cate, qui ne doute de rien, vient demander à Baze de bien vouloir se tenir éloigné d’eux de manière à protéger sa relation avec son fiancé. Heureusement, Baze la recadre rapidement. Parce qu’autant Baze peut parfois se comporter comme un gamin pénible, la preuve en est avec cet épisode, autant il reste sympathique. Pas Cate, qui navigue constamment entre hypocrisie et égoïsme.

Du coup, lorsque la vérité éclate et que Ryan sort enfin tout ce qu’il a sur le cœur (il était temps !), on a plus envie d’applaudir que de sortir son mouchoir.

Lux, quant à elle, se retrouve à nouveau impliquée dans l’intrigue sociale de la semaine quand Tash est placée dans une famille d’accueil hors de Portland. C’est là que ressurgit la mère de Tash, pile au bon moment et surtout pile devant Lux. La magie télévisuelle des coïncidences. Sauf que tout le monde n’est pas une Cate dans l’âme et cette pauvre Tash, version plus sombre et désenchantée de Lux, est rejetée, une fois de plus, parce qu’elle rappelle trop son père à sa mère. Tash serait un personnage attachant, c’en serait cruel mais, comme Bug, on s’en fout un peu.

C’est là que Lux prouve qu’elle est bien la fille de sa mère. Comme il est hors de question qu’elle perde sa meilleure amie, la gamine demande à Cate de la recueillir. Normal. Et lorsque Cate refuse, Lux fait son caprice. Les femmes de la famille ont décidément bien du mal à accepter qu’on ne fasse pas tout ce qu’elles veulent. Comme tous les enfants de divorcés, ce que Lux ne peut obtenir de maman, elle le demande à papa, qui, justement, ne cherche qu’à prouver qu’il est un père présent. Et s’il ne peut accueillir Tash (parce que comme le dit l’assistante sociale une ado chez un trentenaire célibataire c’est un peu louche), il peut en revanche accueillir sa fille.

Et Cate ? Abandonnée de tous, Cate noie son chagrin dans la glace et l’alcool. Et alors même que tout a été fait jusque-là pour qu’on prenne le personnage en grippe, ses imperfections, sa lâcheté, ses doutes finissent par la rendre plus humaine et c’est peut-être là que réside le point fort de l’épisode, réussir à faire de Cate un personnage plus entier.

Malgré son point de départ, Crisis Unaverted se révèle être un très bon épisode qui joue habilement sur les conflits, développe de façon crédible ses personnages et évite d’être trop larmoyant comme en témoigne la très jolie dernière scène entre le père et la fille. Life Unexpected continue de me surprendre et j’en viendrais presque à vouloir une deuxième saison.

avatarUn article de .
2 commentaires