Lux est officiellement rendue à ses parents. La cérémonie de mariage approche et tout va de travers, de Abby qui a un empoisonnement alimentaire à la salle de réception inondée. Lux pousse ses parents, chacun de leur côté, à affronter les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. La station cherche à se protéger en obligeant Cate et Ryan a signer un accord pour les 5 ans à venir.

C’est l’épisode des grands bouleversements, celui qui officialise enfin la petite famille que forme nos héros et surtout celui qui doit répondre à la grande question : Cate va t’elle épouser Ryan ? Et au final, l’épisode y répond, en quelque sorte.

Pour son dernier opus, Life Unexpected joue très logiquement sur la romance contrariée entre Baze et Cate, sur leurs non-dits, sur les espoirs des uns et les peurs des autres. La trame en elle-même est un classique de la comédie romantique. Devant notre écran, on est censé serrer les poings en retenant notre souffle. Mais comment Cate pourrait épouser Ryan alors que Baze est fou d’elle et qu’il est évident qu’elle a des sentiments pour lui ? L’épisode se plonge entièrement avec délice dans ce dilemme amoureux et joue jusque dans ses dernières secondes avec les codes du genre.

Le problème, c’est que les hésitations sentimentales de Cate ont connu une accélération déroutante en à peine 2 épisodes. Le road trip de la semaine dernière l’a complètement désinhibé à ce niveau-là et on la retrouve à faire de grands sourires à Baze, à lui tenir la main et à le dévorer du regard. Si ce n’est guère surprenant, c’est tout de même un peu rapide. On sent que la saison est arrivée à terme et qu’il faut conclure d’où une atmosphère légèrement bancale surtout avec le retour du père de Baze.

Les pères, plus que les mères, tiennent un rôle important dans la série et sont source de conflits et de déceptions. Lux a eu du mal à voir Baze en papa plus qu’en copain, Cate a souffert toute sa vie de l’absence de son père et Baze désespère d’obtenir l’approbation du sien. Les pères sont une espèce fragile. Lorsqu’on voit débarquer celui de Baze, aussi froid qu’à l’accoutumée, on se demande ce qui a bien pu se passer depuis la soirée tortue. A l’évidence, rien. Les scénaristes auraient pu nous laisser croire à une possible réconciliation, mais il fallait bien occuper Baze pendant que Cate préparait son mariage. Si l’intrigue semble un artifice de dernière minute, elle a l’avantage de pousser Baze dans ses retranchements et de faire face à ses propres sentiments. Kristoffer Polaha est excellent, comme il l’a été toute la saison.

Le mariage, de ses préparatifs à sa cérémonie, en passant par son dîner de répétition, a quelque chose d’assez pitoyable et d’affreusement cheap. Les parents de Ryan et la mère de Cate font peine à voir et c’est limite humiliant pour les futurs mariés. Heureusement, Math refait Paula Abdul, et quelque part au milieu de toute cette gêne, on se surprend à rire.

L’épisode dans son intégralité n’offre rien de vraiment très original, les incertitudes, le jeu des regards, les mensonges qui protègent et les vérités qui font mal, tous ces éléments ont déjà été utilisés maintes fois dans toutes les séries du genre. Là où Life Unexpected se démarque, c’est dans l’émotion qu’elle véhicule. En s’appuyant sur les personnages qu’elle a habilement construits et sur le charme de ses interprètes, la série se permet de faire vibrer avec du vu et du revu et, un peu comme tous les personnages, on se retrouve malgré soi la larme à l’œil. Certaines scènes sont extrêmement touchantes, comme la confrontation de Baze et son père ou encore la scène entre Ryan et Lux.

Le seul vrai problème, finalement, c’est la fin. Non pas parce qu’elle est ratée, mais parce qu’elle laisse les choses en suspens et que rien ne garantit que la chaîne renouvellera sa série et ce serait vraiment dommage qu’après 13 épisodes aussi sympathiques, aussi tendres et aussi légers, Life Unexpected se finisse de cette façon.

avatarUn article de .
2 commentaires