Après avoir passé 15 ans à être baladée de famille d’accueil en famille d’accueil, Lux décide qu’il est temps de prendre le contrôle de sa vie et de réclamer son émancipation. Pour ce faire, elle va devoir retrouver ses parents biologiques dans le but de leur faire signer des papiers. Seulement sa rencontre avec son père Nate “Baze” Bazile, propriétaire d’un bar sans argent, et sa mère Cate Cassidy, star d’une émission locale radio et en couple avec Ryan, ne va pas se dérouler comme elle le prévoyait et elle se retrouve alors à leur charge.

Nouveauté de mi-saison sur The CW, Life Unexpected est sans doute possible la démonstration de la volonté de la chaine de donner le jour à une série familiale à succès, genre qui a pas mal réussi à The WB dans le passé, d’un point de vue public et parfois critique.

Aujourd’hui, la famille nucléaire n’est plus forcément la norme et la télévision se frotte de plus en plus à représenter d’autres portraits familiaux. Ici, c’est la famille éclatée qui nous est servie, rien ne liant au départ les protagonistes.

Rien sauf une aventure il y a de cela 16 ans, ayant abouti à Lux. Grandissant dans des familles d’accueil toutes plus amorales les unes que les autres, la jeune fille va vouloir s’émanciper pour s’installer avec ses amis. Seulement, le plan ne va pas se dérouler comme prévu, un juge décidant d’outrepasser les lois pour confier Lux à ses parents biologiques, qu’elle a dû retrouver pour l’occasion.

Quelques égarements légaux plus tard, Baze et Cate sont mis à l’épreuve, bien décidés à jouer un rôle dans la vie de leur fille si indépendante, pour réparer les erreurs passées et surtout construire une relation avec Lux.

13 petits épisodes vont donc servir à se pencher sur la responsabilité parentale, le développement émotionnel, l’accomplissement de soi et l’acceptation de ses erreurs. Oui, Life Unexpected traite de tout cela avec une certaine légèreté, un côté on ne peut plus fleur bleue, beaucoup trop de clichés, et surtout un manque de consistance.

Comme beaucoup d’autres premières saisons, il y aura les balbutiements, les tentatives et les gros échecs. Mais si tout ceci est naturel, l’indécision se révèle être plus fatidique à l’homogénéité du programme que toutes les autres erreurs.

Avant tout et surtout, c’est la relation entre Baze et Cate qui va en être victimes. Au début réuni par Lux, ils découvrent la dure responsabilité parentale de façon bien inégale. Baze a le droit d’être l’homme irresponsable alors que Cate est la mère névrosée. Lux jonglera entre les deux, jouant la fille trop mature, prête à donner quelques leçons de morales à l’un comme à l’autre. Elle se révélera plus que jamais adolescente dans sa façon de jouer au yoyo avec eux, choisissant d’aller avec l’un quand elle est fâchée avec l’autre et vice-versa.

Il faudra donc du temps pour que chaque personnage trouve une certaine stabilité, les deux parents apprenant surtout ce que le mot engagement veut dire. Au milieu, une constante : Ryan, la perfection incarnée, subissant et encaissant. Il est même trop propre sur lui pour réellement exister; en fait, entre ses coups de gueule justifiés et sa capacité à sortir des discours émotionnels, il est difficile de ne pas voir en lui l’incarnation du gendre idéal que l’on peut rêver d’avoir, mais que la femme, dans la vraie vie, ne choisit quasiment jamais.

Et pour cause, voilà qu’en cours de route, Baze et Cate, ce n’était pas qu’une aventure d’un soir, c’était de véritables sentiments. Enfin, tout dépend sur quel épisode vous vous penchez. Au moins, Lux se révèle plus solide en amour, avec Bug (porté disparu au dernier épisode, comme Abby, la frangine de Cate, si ce n’est qu’elle a une excuse).

C’est d’ailleurs là que se trouve le plus gros raté de Life Unexpected : sa difficulté à accepter que papa et maman ne sont pas obligés de s’aimer avec un grand A, anéantissant au passage une part de ce qui fait l’originalité de la série.

Enfin, avec sa première saison, la série a fini par réussir à trouver son ton, un peu trop tendre, souvent gentil, faisant le portrait d’une petite famille à laquelle on s’attache sans trop de difficulté et qui est assurément la force de la série. Ils sont mignons tout pleins et s’ils ne font pas craquer tout le monde, il est franchement difficile de leur en vouloir d’être là. Life Unexpected est  une série sentimentale légère sans conséquence.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire