Lilyhammer – Reality Check (1.01)

avatarun article de :
publié le :
6 fév 2012 à 8:51
votre opinion :
0 commentaire

lilyhammer 1x01

Après la mort du boss de sa famille mafieuse, Frank « The Fixer » Tagliano devient la cible du nouveau pouvoir en place. Il accepte l’offre du FBI et témoigne en échange d’une nouvelle vie en Norvège, à Lillehammer.

Série américano-norvégienne, Lilyhammer est la première production originale de Netflix, le célèbre service de VOD/location américain. On y suit Steven Van Zandt, aka Silvio dans The Sopranos, qui endosse une nouvelle fois un rôle de mafieux, sauf qu’il n’est pas dans le New Jersey.

publicite

Il est donc Frank Tagliano, le gangster new-yorkais par excellence, mais un changement à la tête de la Famille va le mettre en danger et, en deux scènes, le voilà en route pour la Norvège. L’introduction aux États-Unis est malheureusement bâclée, tout particulièrement au niveau de la justification de ce déménagement négocié à la va-vite, mais un léger abus de stéréotypes et de raccourcis ne nous empêche pas de nous familiariser avec Frank. Il faut dire que Van Zandt nous sert une version allégée du rôle qui a fait de lui un véritable acteur, et il ne s’éloigne pas trop de sa zone de sécurité, garantissant un côté déjà vu qui aide à l’immersion.

Lilyhammer, c’est donc surtout la Norvège. Tournée sur place avec des acteurs locaux, la série n’a d’américain que son acteur principal qui co-signe les scénarii avec Anne Bjørnstad et Eilif Skodvin. Le dépaysement est ainsi total, ce qui fait que l’on s’immerge complètement dans cette nouvelle culture aux côtés de Frank – désormais connu sous le nom Giovanni Hendriksen. On découvre en même temps que lui la vie glaciale à Lillehammer, et on prend petit à petit nos repères.

La rencontre entre deux univers différents est assez bien gérée et ce premier épisode s’amuse avec quelques références mafieuses qui sont là pour apporter de l’humour. Certaines vont un peu plus loin, tout particulièrement pour les amateurs de The Sopranos qui ne pourront pas éviter de penser au célèbre épisode Pine Barrens (3.11) de la série HBO quand Frank part à la chasse dans une forêt enneigée avec un duo de locaux.

Cela dit, il faut admettre que ce pilote se repose sur de grosses facilités pour venir à bout de son travail d’exposition. Ce que Frank accomplit en un épisode est un peu exagéré et l’aide de coïncidences abusives rend quelques passages légèrement difficiles à avaler. Malgré ça, le potentiel est bien là et si la suite se montre plus subtile, la série pourrait rapidement gagner en intérêt.

Pour l’instant, Lilyhammer est une curiosité sympathique avec un humour léger, une touche fine d’autodérision et des ambitions. Steven Van Zandt porte l’ensemble sur ses épaules sans trop se fatiguer, étant suffisamment confortable dans ce nouveau décor pour donner envie de le suivre plus longtemps.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
80 queries. 0,847 seconds.