L&O : Criminal Intent – Courtship (7.06)
La femme d’un juge se fait tuer alors qu’elle est seule dans sa maison. Logan et Falacci commencent par soupçonner l’un de ses patients, mais les preuves vont pointer dans une autre direction, le mari aurait pu être la cible.

Entre corruptions, divorces difficiles et couples d’acteurs, Logan a du boulot sur la planche. Pour ajouter à cela Falacci, véritable brute de décoffrage diplomatique. Bref, c’est l’ambiance aux Major Crime. John Ventimiglia fait une nouvelle fois le guest, cette fois-ci, il est ex-CIA devenu détective privé. Je l’ai trouvé encore meilleur que dans son rôle de producteur dans CSI, il y a deux semaines.

Steve Guttenberg dans le rôle du mari en plein divorce n’est pas mauvais non plus. Pas contre, Paula Devicq est en deçà de ses performances dans Rescue Me.

Bref, il y a du monde, et c’est bizarre que dans une série où le budget est réduit, il y ait autant de têtes connues. En fait, pas trop, et c’est-ce qu’il y a de bien dans les séries américaines, les seconds rôles sont bons. C’est un gros reproche que je fais aux productions françaises qui souffrent souvent de seconds rôles vraiment très mauvais.

Après tout cela il ne me reste plus grand-chose à dire. L’épisode n’est pas avare en rebondissements, même si la fin est rapidement prévisible. Cette dernière saison est assez constante pour le moment. Même sans atteindre des sommets, la qualité est au rendez-vous. Ce début de saison (ou mi, avec ces histoires de grèves je n’arrive plus à savoir où on en est dans les séries) est supérieur à la saison dernière qui avait pas mal de faiblesses.