L&O : Criminal Intent – Offense (7.08)
Un procès sur un viol très médiatisé va prendre une nouvelle tournure quand l’une des témoins clés est retrouvée morte assassinée. Logan et Falacci commencent à enquêter du côté de l’affaire de viol, mais les ambitions du procureur responsable de l’affaire mettent un frein à l’investigation, et font douter les inspecteurs sur l’honnêteté de la partie civile.

Pour commencer, oui, effectivement, je l’avais oublié. Je m’excuse d’avoir fait la review de l’épisode 9 avant celle-là. Mais mon erreur va être corrigée tout de suite, et promis, ça ne se reproduira plus (enfin, je vais essayer).

Des politiques, des viols qui n’en sont peut-être pas, des suspects plus innocents que coupables, des témoins plus coupables qu’innocents, et un final assez surprenants. Ce qui marche bien dans cet épisode, et qui donne encore plus d’intérêt, c’est la fraîche collaboration entre Logan et Falacci. Cette dernière est déchaînée, prêts à faire tomber un procureur, alors que Logan est devenu la voix de la retenue. Il y a 10 ans, c’est lui qui cognait le politique qu’il ne fallait pas.

Le retournement final est des plus inattendus. Alors que l’on peut s’attendre à un des habituels petits jeux de manipulations pratiqués aux Major Case, le suspect va se trouver innocent, et le coupable est des plus surprenants.

On a affaire ici a du très bon Criminal Intent, une de ses enquêtes, en apparence simples, mais qui se révèle pleine de surprises grâce à la nature humaine.

En Guest, Peri Gilpin et Cynthia Watros.