Il y a très longtemps, sur l’île, une jeune femme nommée Claudia échoue sur la plage. Elle est enceinte et trouvera l’aide d’une autre femme qui l’assistera durant son accouchement avant de la tuer et de lui voler ses jumeaux.

Second épisode de cette saison qui tente de remonter aux origines de Jacob et l’homme en noir. Cette fois, on découvre leurs origines, comment ils ont atterri sur l’île et ce qui les a poussés à s’opposer.

Car oui, ils n’étaient pas là à l’origine de l’île, ils sont arrivés dans le ventre de leur mère et c’est celle qui les a adoptés qui les a poussés à devenir ce qu’ils sont devenus, dans une certaine mesure. Il s’agit clairement d’une suite de conséquences qui trouve sa source dans le caractère opposé des deux frères et dans l’éducation dispensée par une mère trop protectrice.

Malgré les apparences, cet épisode est plutôt avare en révélations. On va découvrir que le cœur de l’île est la source (de tous les problèmes) que Jacob doit protéger, comme sa mère le faisait avant lui et comme le fameux candidat devra le faire. Mais ce n’est qu’un point de départ et le monstre de fumée ne nait qu’à la fin, ne laissant pas la place pour expliquer pourquoi ils se sont lancés dans toutes ses manipulations qui ont mené à la guerre qui les oppose aujourd’hui. Certes, quand l’homme en noir dit à Jacob qu’un jour, lui aussi il trouvera un jeu et imposera ses règles, on veut nous faire comprendre que c’est ce qui s’est passé, mais on ne peut que spéculer là-dessus.

On peut d’ailleurs se demander si Jacob sait ce qu’il fait en fin de compte, car il a été quelque peu conditionné pour accepter son rôle sur l’île. À n’en pas douter, l’âge a certainement aidé et il a embrassé sa tâche, mais l’épisode se concentre avant tout à nous dépeindre une famille dysfonctionnelle qui est inconsciemment prisonnière d’une île et d’un devoir qui trouvent leurs origines bien longtemps avant eux.

Et c’est là le problème, car, une fois de plus, nous n’en savons pas véritablement plus sur l’île et, pire, ceux que l’on aurait pu croire en possession de toutes les réponses se révèlent être des pantins comme les autres. Des victimes supplémentaires d’une mission aux enjeux colossaux spéculés.

Globalement, on peut dire que Across The Sea parvient à maintenir l’attention avec des promesses non formulées d’explications qui ne viendront pas. Son véritable intérêt ne pourra être déterminé qu’une fois que l’on aura vu la fin de la série, car avant ça, difficile de savoir si la moindre chose qui nous est dite ici aura une influence sur quoi que ce soit. Dans le pire des cas, l’épisode aura servi à relier quelques fils entre eux.