2007. Miles révèle que Ben est celui qui a tué Jacob. Ilana va alors le pousser à creuser sa propre tombe dans l’attente de son exécution. 2004. Le Dr. Linus n’a pas perdu espoir dans le système et pense pouvoir faire un meilleur travail que le principal du lycée qui l’emploie, mais est pour le moment contraint de subir.

Tout d’abord, j’attendais beaucoup de ce Dr. Linus, car Ben est un de mes personnages préférés et que les épisodes qui sont centrés sur lui ont souvent délivré du bon matériel. Malheureusement, cela ne sera pas réellement le cas ici, car l’épisode va tarder à se mettre véritablement en route et semble misé sur son final pour le sauver. Au bout du compte, Richard est celui qui a été le plus intéressant et il me tarde encore plus de découvrir son histoire.

2007. The Island. Après avoir vu Sayid, Ben rejoint le groupe qui décide de retourner s’installer sur la page, terrain connu… Enfin, si on veut, car là ou ailleurs, ça ne change pas grand-chose, si Locke veut les attaquer, il n’aura pas de problème. Mais passons, car on se concentre sur Ben qui, une fois de plus, se retrouve à devoir payer pour ses crimes. Miles parle aux cendres de Jacob qui lui révèle la vérité. Ilana veut donc se venger. Le personnage aurait mérité un peu plus de présentation, et ce, depuis longtemps, mais elle montre suffisamment d’émotions pour appuyer sa décision. Son passé avec Jacob n’est qu’un mystère de plus à ajouter à la liste.

Voir Ben creuser sa tombe n’est pas réellement captivant, alors on va rejoindre Jack et Hurley qui vont tomber sur Richard. Ce dernier les emmène au Black Rock où il compte se suicider avec leur assistance. Le consigliere souvent trop silencieux de The Others va donc révéler ce qui l’a fait fonctionner jusqu’ici et pourquoi il veut en finir. Ce n’est clairement que la partie visible de l’iceberg, mais c’est suffisant pour le moment, surtout que Jack va réfléchir un peu et prouver un point qui va dans le sens de cette histoire de candidats que l’on nous balance à tout va. Tout ceci semble n’être que du teasing pour ce qui est à venir.

Pour en revenir à Ben, il va trouver une sortie, comme toujours, mais cette fois elle sera honnête comme jamais auparavant. On voit donc où le personnage en est aujourd’hui. Reste à savoir qu’elle est sa place dans l’histoire désormais.

2004. Los Angeles. Comme il n’y a qu’un seul hôpital à L.A., celui où travaille Jack, il n’y a qu’un seul lycée, celui où travaille Arzt (Daniel Roebuck), Locke et où Alex (Tania Raymonde) est élève. Bonus guest star : William Atherton est le principal. Le lycée est une sorte de métaphore de l’île, Ben va donc manigancer pour tenter de prendre le pouvoir, tentant de tuer le Jacob local – pas littéralement bien sûr –, mais il n’est pas le même homme, car il a quitté l’île et prendra la décision qu’il aurait dû prendre, sauvant ainsi celle qui compte pour lui. Oui, tout ceci est un peu grossier au niveau de l’écriture, car trop téléphoné.

Les allusions et autres petits clins d’œil à l’île sont toujours appréciables, tout comme voir Jon Gries reprendre le rôle du père de Ben pour nous révéler qu’ils avaient été sur l’île. On peut donc établir le point de départ dans le temps à partir duquel les deux lignes temporelles se séparent.

Bref, ce Flash Sideway n’est pas très palpitant, mais possède ses moments.

D’ailleurs, de manière générale, l’épisode piétine beaucoup. Ce sont les petites choses qui lui donnent de l’intérêt, mais les deux histoires auraient mérité d’être plus denses et légèrement plus captivantes.