Lost – Jughead (5.03)

Faraday et son groupe sont à leur tour capturés par les Autres. Sawyer, Juliet et Locke comprennent à leur tour à qui ils ont affaire, et décident de chercher le campement de leurs adversaires.

Il n’y a pas à dire, après les flashbacks et les flash-forward, les voyages temporels amènent clairement une nouvelle dimension à Lost. Même si on ne comprend pas toujours toutes les implications de ses bonds, on est souvent déstabilisé avec une impression d’instabilité qui nous empêche de prévoir ce qui va se passer la plupart du temps.

Cette semaine, on est de retour sur l’ïle, et les seuls moment dans le temps présent sont consacrés à la quête de Desmond qui cherche à retrouver la mère de Faraday. Les six survivants étant mis de côté. Il faut dire qu’il fallait quand même avancer l’histoire sur l’île car la semaine dernière nous avait laissé sur notre faim de ce côté là. Mais vu les extravagantes pérégrinations du présent, ce n’est pas un mal.

On se retrouve donc avec Desmond sur les traces de Faraday à Oxford, mais de manière surprenante, l’université a effacé toutes les traces de ce dernier. On comprend rapidement que finalement, Faraday ne se contentait pas de rats de laboratoire pour ses expériences. D’où sa disparition compréhensible des fichiers de l’université, la découverte de l’implication de Widmore dans le financement des expériences de Faraday donne un nouveau sens à l’obsession de Widmore pour l’île. La quête de Desmond continue et va se poursuivre à Los Angeles où il devrait rapidement retrouver ses anciens compagnons.

Pendant ce temps sur l’île (enfin tout est relatif), les grandes manœuvres ont débutées, l’intrigue est quelque peu anecdotique, mais on en apprend beaucoup, notamment encore une fois sur Charles Widmore, présent sur l’île jeune. Toute la relation Richard/Locke commence à prendre une réelle dimension. Et certaines scènes des épisodes passés trouvent une explication notamment par rapport au leadership de Locke. L’implication de l’armée US est très étrange également, ils n’ont pas juste oublié une Bombe H, enfin c’est mon humble avis.

De nombreuses questions restent une nouvelle fois en suspens, mais pour une fois un épisode amène de nombreuses réponses, et même si l’intrigue est en elle-même plutôt linéaire et plate, il ouvre beaucoup de portes très intéressante pour la saison à venir. Ces trois épisodes d’ouverture lancent vraiment la saison sur d’excellentes bases. Les auteurs frappent fort d’entrée, on espère qu’ils tiendront le rythme toute la saison comme ça.

avatarUn article de .
3 commentaires