Lost - LA X (6.01&02)

Après que Juliet ait déclenché l’explosion, Jack est à bord du vol 815 en direction de Los Angeles. Sur L’ile, Kate se réveille et découvre qu’elle est revenue à son époque et trouve Jack et Sawyer inanimés.

Il y a tellement d’attentes avec cette sixième saison et, pourtant, si peu d’indices sur la direction que va emprunter la série. Certes, tout le monde pense avoir une idée sur les « réponses » à espérer, mais il faut être réaliste, quelles réponses attendre quand on n’a pas encore toutes les questions ?

Quoi qu’il en soit, la fin est loin et la série s’engage dans une direction plutôt inédite. Après le voyage dans le temps, il semble que l’on s’aventure désormais vers la réalité alternative, ce qui n’est pas une surprise, les deux concepts étant étroitement liés. Cela nous permet en tout cas de retrouver l’habituelle construction en deux temps, d’un côté, en 2004, où tout se passe sans le crash et où, visiblement, l’île est au fond de l’océan, et, de l’autre, retour dans le « présent » de l’île.

Comme le révèlera à sa façon Juliet, ça a fonctionné. L’explosion a permis de créer cette réalité, mais le problème est que dans une autre Sayid est toujours sur le point de mourir et Juliet est au fond du trou, sans oublier que Jacob vient de se faire tuer par son ennemi que l’on appellera John Locke pour faciliter les choses, mais il est clair que c’est là que se trouve l’un des plus gros mystères de ce début de saison, car il est clairement lié à l’Histoire de l’île et que rien de simple ne peut en sortir.

Donc, vol 815 Sidney-Los Angeles, 2004. Le vol subit quelques remous, surtout avec Charlie qui a failli mourir une fois de plus, ce coup-ci dans les toilettes de l’avion. Nous revoyons aussi Boone qui n’a pas pu ramener sa sœur. Desmond lit un livre… On joue avec notre mémoire, car la série a tellement détaillé ce qui a fait qu’ils se sont tous retrouvés là et ce qu’ils allaient faire après que ce sont les différences que nous recherchons. Dans la seconde partie de l’épisode, l’angle d’approche change, car on arrive à L.A.X. et c’est un nouveau chapitre qui s’écrit ou, que se serait-il passé s’ils étaient arrivés à bon port ? Difficile de déterminer pour le moment si tout ceci est véritablement pertinent, mais on touche à cette perspective tellement désirée par les personnages que notre curiosité ne peut être qu’attisée. Reste à savoir si cela disparaitra ou si l’île réapparaitra.

Sur l’île, Ben vient de tuer Jacob et les adeptes de The Shadow Of The Statue ont révélé le corps mort de John Locke. Série de science-fiction oblige, même les morts ne sont pas vraiment morts et Jacob va venir délivrer à Hurley la piste à suivre pour sauver Sayid et faire avancer l’intrigue. Jack, Kate, Jin, Miles, Hurley et Sawyer se retrouvaient sans rien, ni buts, ni directions. Perdus dans l’espace et le temps, ne pouvant que ruminer sur l’échec de leur dernier espoir, les personnages se devaient d’être remis sur la voie et l’opportunité leur est donnée. Tout simplement.

Cela va s’emboiter assez bien, permettant ainsi d’offrir de mini-réponses à des questions peu préoccupantes, comme ce que contenait la boite à guitare d’Hurley. Dans la tradition de la série, le jeu de pistes se compose au fur et à mesure et cela nous guidera plus profondément qu’auparavant dans la culture de The Others. Là se trouve clairement tout un pan de la mythologie qui se doit d’être exploré, surtout que de nouveaux joueurs entrent en jeu – en plus du retour de quelques têtes familières. Nous rencontrons Hiroyuki Sanada dans la peau du leader local et John Hawkes dans celle de son bras droit, Lennon. Entre machinerie à l’ancienne, comportement étrange et cette guerre qui se dessine en fond, ce voyage dans le temple de The Others n’est que le début.

C’est également le sentiment que l’on peut avoir quand Locke se met lui aussi en route. Nous sommes comme Ben, on aimerait bien comprendre qui il est vraiment, Richard a l’air d’en savoir plus, mais pour le moment, on se contentera de nous révéler que Locke serait le monstre de fumée, et plus encore. De ce côté-là, je n’essaierais même pas de théoriser sur les implications ou autres ramifications, car une chose est sure, on en sait bien moins qu’il nous serait nécessaire pour vraiment comprendre. Il est certain, par contre, que les scénaristes jouent avec nous et notre désir de savoir et vont le faire jusqu’au bout.

Cette reprise en deux parties a le mérite d’être efficace dans sa mise en route, posant les bases pour permettre aux personnages de ne pas se perdre dans l’expectative d’une nouvelle solution pour un problème qui est devenu bien vague – partir, revenir ? Du côté de la réalité alternative, on peut espérer qu’il ne s’agit pas de juste nous faire un What if ? inutile afin de gagner du temps et de conserver la construction typique de la série. Pour le moment, c’est assez bienvenu et rafraichissant de par son côté inattendu.

La saison ne fait que débuter, on peut donc spéculer autant que l’on veut, nous n’en sommes qu’au niveau de l’ébauche et il va probablement y avoir énormément de retournements et de révélations pour tout changer. Ce double season premiere réussit en tout cas à enthousiasmer.

N.d.A : j’ai évité tous les spoilers que je pouvais et je ne suis pas le seul à ne pas vouloir savoir, vous êtes donc invités à vous retenir sur tout ce qui est spoilers dans les commentaires.