Lost - Sundown (6.06)

2007. Alors que Locke et Claire arrivent au temple, Sayid se voit proposer un marché. 2004. Sayid arrive chez Nadia qui est mariée à son frère. Ce dernier a des problèmes avec des personnes dangereuses.

En ce début de saison, certains personnages tardent à trouver leur rôle dans l’histoire, mais après cet épisode, cela ne sera plus le cas pour Sayid.

2007. The Island. Mais qu’est-ce donc que Sayid ? Un être possédé par le mal selon Dogen. Il n’a probablement pas tort, bien qu’il aurait été appréciable que ce type de thématique ne soit pas une fois de plus utilisé avec lui. Depuis le commencement, Sayid souffre de son passé et semble n’avoir jamais trouvé sa place, à savoir, s’il était un bon ou un méchant. C’est très manichéen, bien entendu, mais c’est comme ça que les choses se divisent pour certains personnages sur l’île. Ironiquement, avant que Jacob et son opposant ne s’installent réellement, tout était bien plus flou, le bien et le mal étaient des termes qu’il fallait presque interpréter selon les situations.

Désormais, Locke avec son regard vicieux et son sourire de sadique continue son OPA agressive et s’impose comme étant juste mauvais. Le monstre de fumée avait toujours été menaçant, mais il semblait auparavant agir par instinct. Du coup, depuis que tout a fusionné pour ne devenir qu’un, j’ai quelques doutes sur ce qui a été fait, comme si les scénaristes se devaient de trouver une réponse à la question : qu’est-ce que le monstre de fumée ? et qu’ils ont sauté sur l’opportunité de faire d’une pierre deux coups avec ce nouveau Locke.

Bref, pour en revenir à Sayid, il va jouer ses cartes et choisir le côté de la Force qu’il préfère. Cela nous donnera quelques éléments de surprises et je ne prétendrais pas que je les avais vus venir, au contraire. Et c’est une bonne chose.

2004. Los Angeles. Sayid retrouve Nadia. On le sait avant qu’elle ouvre la porte, parce qu’il n’a jamais arrêté de nous parler d’elle, donc, bien entendu, sans le crash, pourquoi ne pas la rejoindre. Mais tout ceci aurait été trop simple et on ne voulait pas forcément le voir juste vivre heureux et paisiblement. Surprise : Nadia est mariée et a des enfants… avec Omar, le frère de Sayid.

C’est un peu poussif sur le côté amour impossible, mais passons, car comme pour les autres, on nous construit une histoire inédite. Ici, bien entendu, il va y avoir de la violence, avec Sayid, c’est presque de la banalité. L’ensemble manque quand même un peu d’intérêt jusqu’au moment où Keamy (Kevin Durand) fait son apparition. Ce n’est clairement pas celui que je m’attendais à voir – sauf qu’il y avait son nom au générique. Plus étonnant, la fin qui implique Jin. Ça c’est le twist qui intrigue et qui pourrait véritablement apporter un plus par la suite.

Pour un épisode centré sur Sayid, Sundown a le mérite de surprendre. Il possède des moments clés intéressants, des retournements de situation qui font vraiment avancer l’histoire et il permet à certains personnages de se regrouper et de partir dans une nouvelle direction. L’attente au temple commençait à faire stagner l’intrigue générale sur l’île. Ce n’était pas la seule chose, mais maintenant le moteur semble se remettre en route, reste à voir ce que Ben nous réserve, lui qui a été véritablement éclipsé jusque-là.

Pour terminer, on notera que l’on retrouve une vieille construction de la série, vu que Locke a de nouveau un groupe qu’il guide dans un sens, tandis qu’un autre – sans Jack toutefois – part dans l’autre. Il ne manque plus que l’arrivée d’un troisième joueur et ce sera peut-être celui que Jacob a annoncé.

N.d.A. : Pour ceux qui aiment croiser des têtes connues dans les Flash Sideways, on aperçoit furtivement Jack à l’hôpital.