Jack se réveille sur Hydra Island. Là il accepte d’assister Locke et Sayid dans le sauvetage de ses amis. En 2004, Jack cherche à découvrir pourquoi Locke refuse l’opération qui pourrait lui redonner l’usage de ses jambes.

2004. Los Angeles. Cet épisode va calmer un peu la situation dans cette version alternative, se concentrant avant tout sur Jack et Locke. La série a souvent montré ses limites au niveau des storylines hors île, en particulier avec Locke. Tout ou presque tournait autour de son père et de son accident. Il n’est donc pas étonnant qu’une fois de plus le sujet redevienne le mystère central, mais comme pour les autres, l’histoire a été réécrite et on va découvrir ainsi ce qui a fait que John soit là où il est aujourd’hui.

L’ensemble est intéressant, en particulier le fait que Jack rencontre toujours des gens du vol 815 et trouve cela intriguant, mais il faut bien admettre que vis-à-vis du niveau où l’on se trouve dans cette saison, on aurait pu croire que cela évoluerait plus rapidement et dans une direction plus concrètement liée avec ce que Desmond tente de faire. Celui-ci sera d’ailleurs absent, mais il est probable qu’il revienne sans tarder, particulièrement sur l’île.

2007. The Island. Après avoir scindé le groupe en deux, il ne va pas falloir beaucoup de temps pour qu’il se reforme de nouveau. Il faut dire que la majorité de cette partie va être dédiée aux tentatives d’évasion.

On aurait pu croire que de ce côté-là l’histoire allait prendre encore quelques détours, mais on va rapidement comprendre que l’on est passé à autre chose et que l’avion et le sous-marin n’étaient que des étapes supplémentaires. Ce n’était peut-être pas le cas il y a quelques épisodes, mais les scénaristes se sont décidés à clarifier les intentions de Fake-Locke en explicitant finalement ce qu’il comptait faire des candidats.

Quoi qu’il en soit, l’occasion est donnée à Jack de reprendre sa place de leader et ça lui va plutôt bien. Il semble être le seul à voir clairement ce qui se passe et, principalement, parce qu’il est le seul à ne pas être obsédé par la fuite. Il veut rester et les autres auraient probablement dû emprunter cette voie, car il va y avoir des morts sur la route.

C’était un peu prévisible qu’une fois que l’on se lancerait dans le dernier tiers de la saison, plus personne ne serait à l’abri. La série n’a jamais été trop frileuse de ce côté-là de toute façon, mais là on parle de personnages principaux. Les morts ont au moins le mérite d’avoir une certaine intensité émotionnelle, même si celle-ci aurait été plus forte si l’épisode s’était conclu dessus. Il y a en tout cas une sorte de sentiment d’accomplissement étrange qui laisse penser qu’il faut mieux que cela soit ainsi.

Au final, l’épisode est assez rythmé, imposant dès le départ une tension qui ne se relâchera que durant les passages en 2004. L’action parait parfois vraiment trop mise en scène, ce manque de spontanéité venant clairement du fait que Widmore et ses hommes ne sont que des accessoires jetables et dispensables. Espérons que le vieux Charles ne se retrouve pas relégué au rang des souvenirs et qu’il aura véritablement un rôle à jouer dans la suite.