Jack, Kate, Hurley et Sawyer partent à la recherche de Desmond et tombent sur Jacob qui est prêt à leur expliquer leurs rôles. Ben s’allie à FLocke et commence à tuer pour lui.

Après le précédent épisode explicatif et l’arrivée du series finale, on pouvait craindre que cet épisode ne serve qu’à gagner un peu de temps avant que les choses se mettent en route. Ça ne sera pas le cas, car l’affrontement final commence à prendre forme ici.

2007. The Island. Après un démarrage qui sert à faire le point sur la précarité de la situation dans laquelle Jack, Kate, Hurley et Sawyer se trouvent, on va les suivre dans la forêt, menés par un Jack bien déterminé. On l’avait compris, le docteur est devenu un croyant. Pour lui, il y a une raison derrière tout ce qui l’a poussé à aboutir sur cette île et quand Jacob leur apparait, tout ceci acquiert une logique.

Jacob est là pour faire sa dernière apparition, pour passer le relai et mettre un terme à cette affaire de candidat. Tout aurait pu être plus simple finalement, car s’il avait choisi un remplaçant et imposé sa volonté, tout ceci serait fini, mais il voulait que celui ou celle qui allait prendre sa place le fasse de son plein gré. C’est bien civilisé de sa part, il faut le reconnaitre. L’affaire sera donc bouclée et le volontaire n’est pas surprenant. C’est là que, justement, l’épisode précédent trouve son intérêt, car il a posé tout ce qui était nécessaire de savoir pour que le passage de relais ait un sens immédiat. Ça ne veut pas dire que tout devient limpide, car même s’il est appréciable de voir cette partie de l’histoire se débloquer soudainement, il ne s’agit que d’un nouveau démarrage, Flocke est toujours prêt à riposter.

Au village, donc, on retrouve finalement Ben, Richard et Miles, qui sont rejoints par Zoe et Widmore. Les vieilles querelles refont surface, Miles a l’intelligence de prendre la tangente et on se retrouve avec tous les joueurs qui comptent. Enfin, qui comptaient, car l’intrigue ayant été recentrée, la majorité ne servant à plus rien, on va assister à de promptes exécutions. Depuis peu, c’est l’hécatombe sur l’île au point que les personnages semblent majoritairement réduits à l’état de quantité négligeable, peu importe le fait que l’on a passé une partie de la saison à attendre qu’ils révèlent leurs cartes ou non. Désormais, seul Flocke et son antagoniste ont encore quelque chose à faire.

L’avenir de l’île sera déterminé par celui qui gagnera l’affrontement. Celui-ci et ce qui se prépare pour le final restent quand même flous, mais les Flash Sideways trouveront alors peut-être son utilité.

2004. Los Angeles. Desmond a un plan qui fonctionne sans accroc. C’est un peu comme ça que l’on peut résumer cette partie. On peut en tout cas apprécier ce qui est fait pour le personnage de Ben, nous insinuer qu’il pourrait avoir sa famille est presque généreux de la part des scénaristes qui ont tout de même pris soin de lui offrir un petit passage à tabac – ça rappelle le bon vieux temps.

Bref, ce que tente d’accomplir Desmond reste vague, mais il est bien déterminé à aller au bout. C’est là qu’il apparait encore plus clairement qu’auparavant que les Flash Sideways auront une part non-négligeable dans la conclusion et que leur existence même pourrait être l’élément clé qui démêlera toute l’affaire.

Enfin, on peut toujours établir de longue théorie, la fin étant toute proche, il suffit juste de s’armer d’un peu de patience. Cet épisode aura au moins le mérite de donner l’impression qu’une direction avait été choisie et que l’on est véritablement engagé dans la dernière ligne droite. C’est une bonne introduction pour le chapitre final.