Ben Parr et Kate Swanson se rencontrent par accident au sommet de l’Empire State Building. Ils décident de se revoir et chacun emmène son meilleur ami. Cela pourrait être le début d’un conte de fée si un mauvais Timing n’aillait pas les séparer.

Mad Love est une nouvelle comédie romantique de CBS qui nous parle de Ben et Kate qui cherchent le grand amour et qui se rencontrent. Mais pas seulement, parce qu’ils ont leurs meilleurs amis qui ne s’entendent pas vraiment, Larry et Connie, mais qui vont quand même finir par tout faire pour que Ben et Kate soient ensemble.

L’idée est basiquement de montrer un couple qui croit dans les grands sentiments et les contes de fées, et un second qui représente tout l’opposé. Dans un coin, nous avons Jason Biggs et Sarah Chalke qui composent le couple parfait et photogénique, dans l’autre, il y a Tyler Labine et Judy Greer qui sont là pour faire les sidekicks.

En fait, tout cela semble principalement construit pour donner à Greer et Labine de quoi faire ce qu’ils font souvent, tout en offrant une alternative plus policée pour contrebalancer les vannes et autres coups bas. L’intérêt n’est donc pas de voir Ben et Kate devenir un couple, c’est même plutôt inintéressant. Non, cette série préfère nous dire que Larrie et Connie vont probablement finir ensemble, mais qu’il va falloir du temps et qu’il n’y aura pas une once de romance, et ça, c’est déjà plus prometteur. Malheureusement, il ne peut pas y avoir un couple sans l’autre.

Tout n’est donc pas sans intérêt dans cette histoire, mais la recette ne se révèle que moyennement engageante, car ce qui a du potentiel est obligé d’être accompagné par une dose de guimauve qui, à ce point, n’est pas très intéressante.

Ce pilote de Mad Love n’est dès lors que passablement convaincant. Il possède quelques notes d’humour et n’est pas désagréable à regarder, bien que légèrement bâclé dans sa partie exposition. Le fait est qu’elle ne pourra s’en sortir que si la suite offre les premiers rôles aux personnages présentés ici comme secondaires, ce qui n’est pas très naturel avec ce type d’histoire. À voir donc comment cela va tourner, mais il n’y a pas de quoi s’emballer pour le moment.