Mad Men : Le dernier pitch (7.14 – Fin de série)

18 Mai 2015 à 12:15

Mad Men - Person to Person (7.14)

En route pour la Californie, Don s’arrête en Utah, mais repart quand il apprend la mauvaise nouvelle au sujet de Betty. Joan revient à New York et un diner avec Ken lui offre l’opportunité de se lancer dans un nouveau business. Elle invite alors Peggy à se joindre à elle.

Qu’est-ce qu’a fait Don Draper de son existence ? Du nom qu’il a volé ? De sa famille ? De son travail ? Rien. C’est en tout cas ce qu’il pense et, à bien y regarder, il ne se trompe pas. Il a négligé sa famille et ses publicités n’étaient qu’illusion, de la manipulation émotionnelle comme le célèbre spot Coca Cola qui sert de conclusion à la série.

Mad Men n’a jamais réellement cherché à parler du travail du publicitaire. Cela servait de décors pour la métaphore parfaite au sujet d’un homme qui n’est pas celui qu’il parait être. Don était la plus longue et fructueuse campagne jamais créée par Dick, mais comme toutes les autres publicités qu’il a écrites, elle n’était pas là pour faire plus que vendre un produit. Ce n’est qu’un carrousel Kodak de plus. Une pointe de nostalgie et un soupçon d’authenticité pour toucher un point sensible que tout le monde possède, mais ce n’était qu’une stratégie commerciale.

Pour sa conclusion, Matthew Weiner suit donc cette même stratégie, nous laissant libres d’interpréter cette fin en apparence heureuse qui ne dit rien, mais appuie sur toutes les bonnes touches pour nous parler personnellement.

Certes, Peggy, Joan, Pete et Roger sont heureux ; Don a le sourire aux lèvres et les consommateurs de Coca Cola se réunissent dans un endroit où tout le monde voudrait vivre. Cela n’efface pas le fait que Betty fume l’une de ses dernières cigarettes, mais cela n’a pas non plus d’importance. Mad Men n’a jamais cessé de jouer la carte du temps qui passe, et ce, jusqu’au bout. Don arrive au terme de son voyage, mais il en commence un autre. Cela sera une époque différente, peut-être même une qu’il vivra en se faisant appeler Dick, à moins qu’il ne revienne à New York pour faire la pub Coca Cola de ses rêves. Après tout, Weiner parsème son épisode d’idées de spots publicitaires pour le célèbre soda autant qu’il surcharge le sous-texte de doubles sens.

À plusieurs reprises, la série nous a délivrés des fins qui auraient été des conclusions satisfaisantes, probablement plus que celle qui sert au bout du compte à réellement clôturer le show, car elles étaient moins ambigües et plus dans le ton. Néanmoins, c’est certainement plus l’effort fait pour créer l’illusion d’un bonheur qui ne semble pas être à sa place. Bien entendu, il ne s’agit peut-être que d’une tentative de Weiner pour jouer avec les apparences, pour faire un montage que Don Draper aurait lui-même conçu pour nous vendre une conclusion qu’il aurait imaginé en restant allongé dans son canapé. Il y a en tout cas quelque chose de factice qui en ressort, quelque chose de précipité et d’incomplet, mais qui apparait être étonnement à propos.

C’est probablement là que se trouve le dernier pitch de génie de Mad Men. Une partie des personnages se voit offrir de nouveaux départs. D’autres paraissent se diriger vers une fin qu’ils ont eux-mêmes choisie. Pour ce que l’on en sait, ils vont avoir ce qu’ils veulent pour être heureux – sauf si on est aussi cynique que la série a pu l’être à l’occasion. Dans ce cas, le bref instant Kodak va s’effacer.

En tout cas, Matthew Weiner aura réussi à conclure Mad Men sur la musique qu’il a lui-même sélectionnée et il nous laisse la liberté de l’interpréter comme on le souhaite, car c’est bien là la meilleure façon de faire entrer son show dans l’histoire. Nous allons pouvoir continuer à en discuter pendant longtemps.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link