Mad Men – The Doorway (6.01 & 02)

8 Avr 2013 à 12:54

Mad Men - The Doorway (6.01 & 02)

En vacances à Hawaii, les Draper s’évadent quelques jours avant de retrouver la folie de leur vie new-yorkaise. Peggy doit faire face à une crise quand une campagne pour le Super Bowl tombe à l’eau.

Pour son retour, Mad Men revient avec un double-épisode pour nous replonger au cœur de la vie de Don Draper. Cela commence d’ailleurs par du dépaysement avec un voyage à Hawaii pour les Draper. Un instant d’évasion avant de retrouver les décors habituels du show – qui ont en partie évolué entre deux saisons.

Comme d’habitude, le season premiere est truffé de références historiques et culturelles afin de placer l’histoire à un moment précis dans le temps. Ici, nous terminons donc l’année 1967 et entamons tous juste la suivante. Ce n’est qu’un détail, mais avec la guerre au Vietnam qui est bien présente en arrière-plan, ce n’est pas non plus anodin. À ce rythme, d’ailleurs, il semble presque évident que Matthew Weiner conclura sa série à l’aube de la décennie suivante. Nous n’en sommes heureusement pas encore là.

Pour le moment, nous reconnectons donc avec les personnages, certains ayant légèrement bougé, d’autres non. Les deux épisodes se focaliseront surtout sur Don, Peggy et Roger. Un choix logique, puisqu’ils sont le moteur, le cœur et l’âme du show. Étonnement, Betty tiendra elle aussi une place notable à leurs côtés. Quoi qu’il en soit, ils ont tous leurs préoccupations, mais il faut bien attendre la seconde moitié de l’épisode pour commencer à s’en rendre compte.

Le début est des plus anodin, mais se révèlera primordial pour apprécier convenablement l’état d’esprit dans lequel Don se trouve. Une chose difficile à déterminer au premier abord, car son attitude est ambivalente et, de sa part, on ne sait jamais vraiment sur quel pied danser quand on le retrouve chaque saison. Quoi qu’il en soit, la première partie de The Doorway est une jolie phase d’exposition dans laquelle il est aisé de s’immerger.

La suite s’éloignera sans tarder de cet angle pour que les choses sérieuses commencent. Il en ressort rapidement que la thématique principale est la mort. Que ce soit de manière directe avec un décès qui touche Roger de près ou indirecte avec une présentation publicitaire de Don qui suggère qu’il contemplait le suicide là où il voyait de l’évasion et avec les discussions sur la guerre. Traité de front ou non, le sujet est ici impossible à éviter.

Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose à être mise en avant de façon évidente. Si les névroses de Roger sont explicitées chez son psychiatre, celles de Don finiront par se dévoiler, comme souvent, de manière aussi symbolique – avec des objets ou des mots à double sens – qu’inattendue. Dans ce dernier registre, Matthew Weiner nous rejoue un classique qu’il utilisait déjà dans le pilote de la série avec un twist relationnel sortant quelque peu de nulle part à la fin de l’épisode. En tout cas, tout ceci est traité assez subtilement, on ne plonge pas dans la dépression, mais il est indéniable que cela lance la saison dans une direction assez délicate.

À côté de ça, dans une autre ambiance, on retrouve Peggy qui a vraiment trouvé sa place dans sa nouvelle agence. Il y a quelque chose de satisfaisant à la voir épanouie de la sorte, que ce soit professionnellement ou personnellement. Elle a concrètement pris son envol loin de Don, même si elle n’oublie pas ce qu’elle a appris à ses côtés. On peut juste se questionner sur son rôle dans la série à partir de là. Elle est encore très finement liée à son ancienne agence, mais entretenir une histoire avec elle d’un bout à l’autre de la saison demandera plus que ça afin que cela trouve un intérêt.

Enfin, il y a Betty. Elle se voit offrir une storyline tournant autour de Sandy, l’amie de Sally, dans laquelle elle semble voir quelque chose qui lui rappelle ce qu’elle était étant plus jeune. L’histoire évolue étrangement pour pousser Betty à entamer une métamorphose. L’exécution n’est pas sans intérêt, mais c’est ce qui est au programme pour la suite de la saison qui éveille la curiosité, surtout après la triste affaire de prise de poids, Betty gagnerait à regagner de sa pertinence.

The Doorway offre donc à Mad Men une reprise assez riche et fluide qui fait comme toujours impeccablement la liaison avec la saison précédente. La transition est maitrisée et le business reprend en posant des pistes à suivre sans trop tarder. Le plaisir de retrouver le show est intact, il ne reste plus qu’à voir où Don Draper va nous conduire à présent.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link