Mad Men - The Wheel (1.13)

À l’approche de Thanksgiving, les responsabilités professionnelles de Don interfèrent avec sa vie privée. Peggy se voit promouvoir, ce qui provoque la colère de Pete. Betty découvre que Don appelle son psychiatre.

Fin de la saison pour Mad Men, qui offre ainsi un peu de scènes pour tout le monde ou presque.

Peggy nous démontre son insensibilité, et par conséquent, ses compétences dans le travail. Don va la promouvoir, et lui offrir pour premier travail, le compte du beau-père de Pete, ce qui va le mettre en colère.
Pour Peggy, les nouvelles ne vont pas s’arrêter là, vu qu’elle va apprendre qu’elle est enceinte, et accouche dans la foulée. Un bébé qu’elle ne veut pas, et qu’elle ne regarde même pas.
Peggy a fait du chemin depuis ses débuts. Un drôle de chemin, vu la personnalité qui nous était exposée dans le pilote. De la petite fille de la campagne, Peggy s’est étrangement affirmée. Pour un bien ou pour un mal, c’est encore à voir. Il y a en elle un étrange mélange de niaiserie et d’autorité, il faut bien le dire. Sa façon d’exercer son pouvoir au travail s’oppose à certaines de ses réactions.

Après que son amie Francine soit venue lui annoncer que son mari la trompe, Betty se décide à se renseigner et va découvrir que Don appelle son psychiatre. Cette information va l’effondrer, mais elle va aussi l’utiliser On découvre qu’elle sait que son mari fréquente d’autres femmes. Maintenant qu’elle est au courant que son mari appelle son médecin en cachette, elle utilise ce dernier pour faire passer un message à Don, et lui apprendre ce qu’elle sait réellement.
Betty s’est révélé être un des points forts de la série. January Jones a véritablement illuminé cette saison, et malgré la situation simpliste de Betty, cette dernière se trouve être justement l’une des plus compliqués du panel de caractère exposé.

Pour Don, il y a responsabilité et il ne consacre pas assez de temps à sa famille. Une situation qui va finir par le faire souffrir, comme si Don réalisait enfin l’importance de sa femme et de ses enfants. On ne doute pas vraiment de l’amour qui leur porte, mais le comportement de Don vis-à-vis des femmes ne trouve pas de réelles justifications, ou tout du moins, il est difficile de comprendre ce qu’il cherche. Le fait de se poser la question prouve la difficulté à cerner l’individu.
Don était un gros mystère au début de la série, et quelques pièces du puzzle nous ont été fournies, pourtant on ne peut pas dire que cela soit suffisant pour comprendre l’homme. Le tableau reste trop sombre pour réussir à appréhender entièrement le personnage.

Pete continue dans l’échec. La fin montre assez bien qu’il est abattu. Peut-être est-il fatigué de lutter pour essayer de décrocher quelque chose qu’il n’obtient jamais ? On peut dire que, de tous les hommes de Sterling Cooper, Pete est celui qui en veut le plus, mais qui est aussi allé souvent droit dans le mur.

L’épisode s’achève sur Don qui se décide à partir avec sa famille pour Thanksgiving, mais quand il arrive chez lui, Betty et les enfants sont déjà partis. Alors, Don s’assoit sur les marches de l’escalier, seul et triste.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire