Married : La délicate description de l’insatisfaction

27 Août 2015 à 14:46

Married : La délicate description de l’insatisfaction

Les sitcoms existent principalement dans un but comique. Les personnages se retrouvent dans différentes situations qui vont provoquer des réactions destinées à nous faire rire. Les thématiques développées dans de telles séries sont l’amitié, les relations amoureuses, le travail… En quelques mots, certains pans de notre existence. Sauf que dans la vie, il y a également des moments où l’on s’ennuie, où l’on n’est pas satisfait de ce que l’on a : ça, c’est le propos de Married.

Cette sitcom raconte les difficultés d’un couple marié à trouver de l’aventure et de l’excitation dans leur quotidien. Russ (Nat Faxon) et Lina (Judy Greer) naviguent à vue, que ce soit avec leurs trois enfants, leurs amis ou dans leurs univers professionnels respectifs. Le premier aimerait que sa femme fasse plus d’efforts au niveau de leur intimité, la deuxième semble constamment osciller entre tendresse et lassitude envers son mari.

Ainsi, Married opère souvent dans des eaux troubles. Ne recherchant pas systématiquement les rires à gorge déployée et se concentrant plus sur les dynamiques entre ses personnages, la série n’est pas toujours très drôle. Davantage cynique et désabusé, l’univers du show évolue à contrecourant de ce qui se produit habituellement en comédie.

Si son sujet est original, son traitement l’est tout autant. Married excelle dans l’utilisation de schémas classiques de sitcoms, mais avec un résultat différent de celui attendu d’ordinaire. Que ce soient les Bowmans en face d’eux-mêmes en plus jeunes ou Russ devant accepter sa vasectomie, l’idée n’est pas nouvelle, mais Married réussit toujours à surprendre. Les enjeux ne sont pas grands, ils sont moyens. Ce qui ne signifie pas qu’ils sont inintéressants pour autant.

Married réalise une étude de cas sur ce que cela signifie être marié avec des enfants, et comment le couple – autrefois jeune et la tête remplie de rêves – doit désormais gérer la normalité du train-train quotidien. Cela débouche souvent sur de l’insatisfaction, notamment du côté de Lina. Elle voudrait plus, mais se rend bien compte qu’elle ne peut pas atteindre les objectifs qu’elle s’était un jour fixés.

Ici, le sentiment lancinant de frustration n’est pas utilisé pour de simples blagues, mais réellement pour montrer à quel point la vie nécessite de renoncer à des rêves pour en accomplir d’autres. Il s’agit juste de faire des choix, et d’être accompagné par la bonne personne.

Dans Married, Russ a Lina et Lina a Russ. Qu’importent les situations, qu’importent les années, les deux seront toujours là l’un pour l’autre, naviguant dans la vie à coups de badinages inappropriés devant n’importe qui. Si cette dynamique fonctionne aussi bien, c’est grâce à l’alchimie entre Faxon et Greer. Les deux acteurs arrivent à rendre tendre et crédible une relation qui aurait très bien pu virer dans le cliché du mari insatisfait sexuellement.

Married ne se limite pas au couple principal. A.J (Brett Gelman) et Jess (Jenny Slate), deux des meilleurs amis de Russ, mènent des vies qui ne les satisfont pas. Chacun gère cette situation comme il le peut. Le premier a perdu sa première femme parce qu’il ne faisait pas assez attention à elle, la deuxième s’est mariée à un homme plus âgé qu’elle (Paul Reiser) et se plaint qu’il ne peut pas suivre son rythme, la laissant dans un rôle de belle plante décorative. Les trois amis se retrouvent souvent dans un bar où ils débattent de la banalité de leurs vies. Ils sont quelques fois rejoints par Bernie (John Hodgman) qui est le seul satisfait de sa vie de marié, avec une femme qui ressemble à celle de Colombo, dans le sens où on ne l’a jamais vue !

Married a davantage d’intérêt comme série sociologique que comme série comique. Ce qui représente à la fois sa pertinence et ses défauts. Se démarquant des autres sitcoms par son côté réaliste, elle ne possède que peu de marge d’erreur, sachant qu’elle ne propose pas toujours un humour ravageur. Elle se doit d’entretenir un équilibre plus que délicat. Si étudier sans artifice l’insatisfaction et la difficulté qu’elle impose au couple se révèle novateur, cela met également sacrément le bourdon ! Néanmoins, au travers d’une conversation, une action, un bon mot rappelle à Russ et Lina – et à nous téléspectateurs – qu’ils s’aiment. Married c’est cela aussi, des moments touchants qui nous font oublier un instant, tout ce qui va de travers dans notre vie.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link