Masters of Sex : Retour aux fondamentaux (2.07 & 2.08)

Masters of Sex : Retour aux fondamentaux (2.07 & 2.08)

Bill et Virginia ont enfin leur propre clinique et peuvent désormais travailler à plein temps sur leur étude. Mais les difficultés financières s’accumulent sans que le nombre de clients n’augmentent.

Cette deuxième saison de Masters of Sex n’avait pour l’instant pas livré ce qu’elle aurait dû. Intrigues au ralenti, personnages coincés dans leurs clichés, étude au point mort : Il n’y avait dans cette première moitié de saison rien de ce que l’on avait pu trouver de charmant l’année dernière. La traversée du désert est enfin (ou a l’air de l’être) terminée avec l’arrivée de Mirror, Mirror (2.08) qui reprend tout les ingrédients magiques du show de Michelle Ashford.

Il faut d’abord passer par Asterion (2.07) qui lui cumule tout ce qu’il ne faut pas faire. Avec une introduction qui commence déjà cinq mois après la fin de l’épisode précédent (Blackbird – 2.06), il y a comme cette impression de course contre la montre qui commence pour redonner aux protagonistes un peu d’entrain. Si l’intention est noble, cela donne malheureusement un coup de balai bien trop hâtif aux personnages secondaires que l’on avait commencé à aimer (Greg Grunberg et Sarah Silverman en premier lieu).

Cela continue donc avec des ellipses incompréhensibles et très déstabilisantes, qui nous font parcourir en à peine une heure plus ou moins deux ans ; il est très difficile de dire exactement combien nous avons voyagé dans le temps tant certaines séquences s’enchaînent rapidement. Le résultat n’est pas à la hauteur du procédé. Même rengaines, mêmes discours : au final, l’étude n’est toujours pas le centre des préoccupations des scénaristes et les docteurs peinent toujours autant à trouver leur place dans la narration. Il en est même très difficile de résumer l’épisode tant le rythme est mou avec l’ennui devenant le sentiment qui domine. Un peu comme si les scénaristes, conscients du début poussif de leur saison avaient décidé de rentrer vraiment dans le vif du sujet, mais qu’il fallait clore tout ce qui avait été installé depuis sept épisodes.

Mirror, Mirror fait donc office de nouvelle saison dans la saison. Changement de décennie (l’équipe va pouvoir commencer à emprunter des costumes de Mad Men…), nouvelle perspectives professionnelles et/ou personnelles pour les personnages, et surtout retour de la science et de l’observation des comportements sexuels, qui reste évidemment le centre névralgique de la série. Cette étude n’est évidemment qu’un prétexte, mais quand elle n’est pas abordée, c’est le show tout entier qui se perd. Ici retour des questions relatives au sexe – ou à l’impossibilité d’en profiter dans ce cas précis – qui permettent de faire évoluer les positions des chercheurs. Effectivement, si étudier les relations sexuelles indique de nombreuses choses sur l’organisme humain, l’impuissance (masculine et féminine) donne au moins autant d’éléments sur nos réactions physiologiques.

Les changements de l’épisode ne se font donc pas que pour les personnages qui découvrent l’importance de la psychologie dans le rapport au sexe et à l’intimité, mais pour le spectateur qui redécouvre un rythme et un sens du récit perdus depuis longtemps. L’épisode se révèle même drôle par moments, souvent dans les dialogues de Virginia et de Betty.

Seuls rescapés de la première partie de saison, le Docteur Langham dont la présence au sein de Cal-O-Metric reste un mystère ; et Robert, qui permet de continuer à aborder les questions raciales.

C’est donc avec soulagement et un plaisir retrouvé que nous accueillons cette deuxième partie de Masters of Sex. Il ne reste plus qu’à espérer que cela va continuer dans cette voie.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires