Miami Medical – Pilot (1.01)

avatarun article de :
publié le :
3 avr 2010 à 10:45
votre opinion :
1 commentaire

Miami Medical 101

Après une explosion, les victimes sont prises en charge par la meilleure équipe de chirurgiens trauma du pays. Après que l’un des docteurs ait craqué sous la pression, le Dr. Proctor prend sa place et doit s’acclimater dans l’urgence.

Quand CBS a annoncé Three Rivers et Miami Medical, il semblait évident qu’elle lançait une nouvelle stratégie qui avait pour but d’imposer un drama médical à succès sur sa grille, ce qui lui manquait. Après l’échec de la première et l’installation de la seconde le vendredi soir à 22h, on peut penser que quelqu’un a dû se dire que ce n’était pas forcément une bonne idée. Résultat, Miami Medical n’a pas une marge de manœuvre très large.

publicite

Quoi qu’il en soit, voilà la première expérience Bruckheimer dans le genre medical drama. La marque de fabrique est visible dès les premières images, mais va rapidement s’estomper pour revenir ponctuellement sous la forme d’une musique ou d’une mise en scène un peu tape-à-l’œil.

Ce qui est étonnant, c’est que malgré le fait que l’on présente cette équipe de chirurgiens comme étant les Rock Stars de la profession, leurs prestations vont rester relativement sobres. Il y a un vrai travail effectué pour que cela paraisse un tant soit peu réaliste, même si quelques passages sont légèrement poussifs ou hors-propos.

L’accent est mis sur le fonctionnement de l’équipe, du playboy à la nouvelle, en passant par les infirmiers, chacun trouve sa place aisément, jusqu’à l’arrivée de Jeremy Northam. Il faut dire qu’au départ, c’est un peu la surprise de retrouver Andre Braugher, mais celui-ci va péter un câble et partir pour ne plus revenir, il faut donc que quelqu’un s’ajoute à l’équipe, et rapidement. Northam joue le Dr. Proctor, un ancien chirurgien militaire qui a un passé mystérieux (on insiste bien là-dessus). Ses motivations et son histoire serviront à construire le personnage au fur et à mesure de toute façon.

Dans tout ça, les patients ont peu de place, même si l’on se concentre quand même sur un gentil couple de futurs jeunes parents trop mignons pour être vrais, ils servent avant tout de prétexte. Il y a également une victime de l’explosion, trop brûlée pour être sauvée et l’un des médecins, le Dr. C. va alors se retrouver dans une storyline ridicule qui consiste à pousser les choses de façon à ce que la fiancée du mourant puisse lui dire au revoir. Dans le contexte de la série, ça trouve difficilement sa place.

Bref, dans l’ensemble, Miami Medical débute plutôt convenablement. Comme avec tous les pilotes, il y a des ajustements à faire, mais question mise en place des personnages, c’est fait avec efficacité et sans trop d’excès, ce qui, pour un show Bruckheimer est beaucoup. Certes, il y a des scènes qui trahissent les routines de production de la boite, mais il y a une touche de crédibilité qui pourrait bien être creusée pour faire de cette série un programme intéressant pour les amateurs du genre.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
95 queries. 1,850 seconds.