Minority Report : Une vision meurtrière imprécise (Pilote)

Minority Report, la série qui prend place 10 ans après les évènements du film

Comme Dominion l’a fait pour Legion, Minority Report arrive sur FOX pour offrir au film éponyme de Steven Spielberg une suite qui a été développée par Max Borenstein et qui prend place 15 ans après les mésaventures vécues par Tom Cruise.

Naturellement, tout commence avec une sorte de rappel. A l’aide d’une voix-off et des références au long métrage, on nous raconte ce qu’était Precrime et, surtout, les PreCogs. Ces trois personnes – Agatha, Dash et Arthur – voyaient des meurtres avant qu’ils ne se produisent. Ils étaient le cœur de ce projet devant révolutionner le système judicaire. Le problème est qu’il n’était pas aussi infaillible que ça, puisque les présumés futurs coupables avaient un libre arbitre et qu’il n’était pas possible de l’ignorer éternellement.

Dans la série, nous retrouvons Dash (Stark Sands). Pour lui, la vie n’est pas évidente, car il voit toujours des meurtres. Le souci est que, séparé de son frère (Nick Zano) et d’Agatha (Laura Regan), ses visions sont incomplètes. Il n’arrive donc pas à stopper le moindre meurtre. C’est là qu’entre en jeu Lara Vega (Meagan Good).

Détective qui parle étrangement de Precrime avec une nostalgie qui lui est impossible d’avoir, puisque c’était avant son temps, elle a la chance de mettre la main sur Dash pour mener à bien son affaire de la semaine.

Minority Report nous offre donc un nouveau duo de détectives incongrus qui vont sauver la veuve et l’orphelin. Ensemble, ils prennent des éléments de l’univers du film de Steven Spielberg, les font se rencontrer pour les agencer de manière à ce que cela nous donne un procedural drama générique avec une touche de mythologie.

Ainsi, après avoir évoqué Precrime dans le moindre dialogue durant la première moitié du pilote, Max Borenstein s’efforce d’esquiver les problèmes du concept que le film avait bien mis en avant pour imposer sa propre formule. Ici, pas de questionnements moraux, pas de place non plus pour la nuance, juste une histoire de vengeance qui aide à donner forme à une dynamique appelée à perdurer.

Avec son atmosphère stérile qui ne parait pas avoir ce qu’il faut pour gagner en authenticité, Minority Report cherche avant toute chose à capitaliser sur les restes d’une œuvre aboutie pour donner forme à un ersatz de bonne idée. Le challenge après ce pilote sera clairement de lui fournir de quoi exister par elle-même. Pour le moment, avec la moitié de ses personnages qui ne sait pas quoi faire avec leurs dialogues ridicules et les autres, nos deux héros, qui cherchent à forcer une dynamique qui a du mal à prendre, on peut dire qu’il y a du travail à faire.

C’est là qu’entre en scène Arthur et Agatha qui, en dépit de leur courte participation à cet épisode, parviennent à lui donner un intérêt notable en posant les bases d’une véritable mythologie. Un danger se profile à l’horizon pour les trois Precogs et Agatha l’a vu dans une de ses visions. Arthur s’impose comme étant celui qui devra alors faire ce que Dash ne peut pas forcément accomplir pour leur survie. Reste à voir si cette partie prendra une place conséquente par la suite.

Le concept reste don intéressant, en particulier si Agatha et Arthur se voient offrir un une place plus importante dans le récit. En attendant, Minority Report parait être destinée à suivre la route tracée il y a deux ans par Almost Human, l’autre cop show futuriste de FOX qui a gaspillé un point de départ intéressant avec une formule fade.

Cette critique du pilote de Minority Report a été publiée le 25 aout et est aujourd’hui mise à jour suite aux changements présents dans la version finale de l’épisode diffusé sur FOX. Ceux-ci sont notables dans le dernier acte de l’épisode. Le début a aussi été légèrement révisé.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link