C’est l’anniversaire de Phil et il a prévu d’aller faire la queue de bonne heure pour acheter un iPad. Claire se propose pour le remplacer, mais s’endort sur le canapé. Elle va devoir batailler toute la journée pour réussir à trouver l’appareil.

C’est donc l’anniversaire de Phil et il va mettre un peu d’animation pour l’occasion. On le savait déjà adepte d’appareils technologiques que Claire ne comprend pas (comme la télécommande multifonction), il n’est donc pas surprenant qu’il soit Apple Friendly. Certes, cela sonne un peu comme une grosse pub pour l’iPad, mais dans l’histoire ce n’est pas vraiment gênant, car le placement publicitaire est plutôt bien écrit et, surtout, utilisé.

Donc, Claire ne va pas réussir à tenir ses engagements et cela va mener son mari vers une série de déceptions au point qu’il finit par faire une sorte de blocage, les choses ne faisant que s’empirer.

Dans l’histoire, Phil commence très fort avec son humour à côté de la plaque, mais va finir par être très secondaire, laissant à Mitchell et Claire la partie humoristique. Surtout Mitchell en fait, vu qu’il veut faire le gros dur, alors que Claire se contente de devenir légèrement hystérique, une carte qu’elle joue occasionnellement avec un certain succès.

En parallèle, Cam a le droit à une histoire qui lui va comme un gant, mélange de soap et d’espionnage. On aura donc le droit à quelques bonnes lignes de dialogues, mais cela aurait probablement mérité d’être un peu plus développé.

Il reste Jay et sa famille qui se lancent dans des parties d’échec. À côté de la folie ambiante, cette histoire fait un peu remplissage, jouant sur des classiques déjà bien établis dans les relations entre les personnages.

Dans l’ensemble, l’anniversaire de Phil a délivré beaucoup d’excellentes lignes de dialogue, mais a également su user de quelques blagues visuelles efficaces. On peut donc dire que la fête fut plutôt réussie.