Pendant que Mitchell, Jay et Manny partent passer la nuit à observer les étoiles, Cameron invite Gloria  au restaurant. Claire et Phil aident leurs enfants à réaliser les projets scolaires qu’ils ont en retard.

Cameron : I was nervous. I mean, there was a lot of different food on the menu… and on the floor… and on the wall.

Phil et Claire ont des visions divergentes sur l’éducation, principalement parce qu’il veut faire croire qu’il sait ce qu’il fait et qu’elle pense qu’il va échouer. Quoi qu’il en soit, les voilà à se partager le travail, lui doit assister Luke à réaliser son projet sur Van Gogh, tandis qu’elle aide Haley à la cuisine.

Bien entendu, Phil va rapidement se disperser, pendant que Claire va se faire manipuler par sa fille qui sait comment tirer les ficelles afin de pousser sa mère à tout faire à sa place. L’humour va principalement venir de Phil et des observations d’Alex en parallèle qui illustre le problème de son père. L’ensemble fonctionne assez bien, mais se montre trop prévisible.

Pendant ce temps, Mitchell, Jay et Manny passent la nuit à observer le ciel. Les vannes vont fuser dans tous les sens, souvent au détriment de Mitchell qui ne va pas avoir beaucoup de chance. Une fois de plus, on voit Jay tenter d’être un père et distribuer des conseils qui ne sont pas toujours perspicaces, mais qui vont permettre à Manny de tirer le meilleur parti de la situation, du point de vue comédie. Il est appréciable de voir que les scénaristes ont décidé dernièrement de changer les routines comiques du personnage afin de l’emmener vers d’autres formes d’humour qui lui réussissent tout autant.

On finit par Cameron et Gloria. Comme toujours, Cam est purement excellent, entre ses observations, les petits flashbacks pleins de quiproquos et sa volonté à être ami avec Gloria… Rien que pour ses scènes, l’épisode vaut le coup d’œil. Gloria ne s’en sort pas trop mal non plus, mais a quand même du mal à s’imposer.

Cette nuit étoilée s’est donc révélée mouvementée, pas toujours très équilibrée, mais une fois de plus, le montage permet de naviguer avec fluidité entre les histoires et de bien répartir l’humour d’un bout à l’autre de l’épisode.