Phil reçoit la visite de Denise, une ex-petite amie que Claire soupçonne de ne pas avoir des intentions très honnêtes. Jay tue par accident la tortue de Manny et va mentir pour éviter de répéter une erreur passée. Mitchell a parlé trop fort et cherche à savoir s’il a été entendu.

Phil est un gentil crétin plein de bonnes intentions et Claire est souvent là pour lui ouvrir les yeux. Cette fois, il croit qu’il peut lui montrer que c’est lui qui a raison quand Denise, son ex qui a repris contact via Facebook, vient lui rendre visite.

Bien entendu, si Phil avait raison, la comédie ne trouverait pas sa place, il n’est donc pas surprenant de voir Denise se transformer en prédatrice dès que Claire à le dos tourné. Judy Greer excelle dans ce type de rôle légèrement excentrique, mais qui maintient les apparences, et, surtout, elle possède un très bon timing comique qui s’associe assez bien avec Ty Burrell qui parvient toujours à tirer son personnage des scènes embarrassantes en jouant sur ses hésitations. De plus, l’évolution des mensonges de Phil pour tout camoufler permet de bien faire monter la sauce, ce qui offre de bons moments, surtout vers la fin.

En parallèle, Mitchell a droit, pour une fois, à une storyline plutôt mauvaise qui aura quand même des conséquences importantes pour lui et sa famille. Cam arrive à apporter une légère dose d’humour, mais peinera à sauver l’ensemble.

Pour finir, Jay va mentir à Manny, ce qui va le mettre dans une mauvaise situation. La construction de cette histoire montre qu’elle est plutôt secondaire, mais elle délivrera quand même quelques dialogues qui feront mouche, avec Jay et Manny, c’est un peu du standard.

Au final, l’épisode possède ses points forts, mais en a également des faibles qui sont plus nombreux qu’à l’habitude. Une fois encore, le montage permet de bien équilibrer le tout, ce qui évite que les moments qui fonctionnent moins bien handicapent réellement l’ensemble.