Monk - Mr. Monk and the Critic (8.06)

Après qu’un critique ait dit du mal de la performance de Julie, Natalie lui rend visite et suspecte qu’il soit le responsable de la mort d’une jeune femme, poussé du balcon d’un hôtel.

Un meurtre, une pièce de théâtre, un critique et de merveilleuses toilettes. Voici les ingrédients de cet épisode de Monk, qui s’oriente, comme il arrive à l’occasion, vers Natalie.

L’épisode démarre doucement, avec le meurtre, puis Monk et Natalie au théâtre. Notre détective va devoir aller aux toilettes, et ici se trouvera un élément clé pour l’enquête, ce qui est assez évident. La fixette sur les lieux est un peu redondante et peu efficace.

Il faut dire que Natalie est plutôt énergique, et tend à s’imposer plus que de coutume. Cela est bénéfique, car on aboutit ainsi sur un lot de scène qui fonctionne. Malheureusement, le gros défaut ici, c’est qu’il faudra un peu de temps pour que cela démarre. L’épisode est long à se mettre en place, alors que l’on sait déjà comment il va s’orienter. Une fois que Natalie se fait un devoir de prouver la responsabilité du critique dans le meurtre – et surtout, anéantir la crédibilité de sa review qui dit que sa fille est oubliable – on obtient pas mal de bons passages, alimentés par son opposition avec Monk. Ce dernier est très peu impliqué dans l’affaire, et comme quand c’est souvent le cas, son détachement crée un effet comique en s’opposant à Natalie. Monk est un être totalement égoïste, qui n’est pas prêt à aider facilement son prochain, mais il va le faire, ne serait-ce que pour être tranquille.

L’affaire est facile, le schéma de l’épisode classique. La formule a déjà été utilisée, et il est quand même difficile de ne pas avoir une sensation de déjà-vu. Malgré cela, Mr. Monk and the Critic réussit grâce à quelques scènes à faire sourire et un peu rire. L’épisode ne marquera pas les esprits, mais dans l’ensemble, il tient la route.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire