Monk - Mr. Monk's Favorite Show (8.01)

Mr. Monk est excité à l’idée de rencontrer l’actrice Christine Rapp (Elizabeth Perkins), qui jouait dans sa série télévisée préférée, The Cooper Clan. Mais, la vie l’actrice va être mise en danger, et sa publiciste engage Monk pour assurer sa protection.

Monk est de retour pour sa huitième et dernière saison. Le bal s’ouvre alors autour de la série préférée de Monk et de l’actrice Christine Rapp, qui vient de publier un livre, occasion qui va permettre au détective de la rencontrer. Les plans vont être bousculés quand la vie de l’actrice est menacée.

Le premier épisode d’une saison de Monk a été, ces dernières années, rarement marquant. Si l’intrigue qui nous occupe ici n’atteint pas le panthéon, c’est un démarrage en douceur, mais convaincant qui nous est offert.

Le coup de l’actrice à la vie scandaleuse est un peu un classique de la série télévisée, qui a été exploité à plus ou moins bon escient. Ici, la sauce prend plutôt bien, exploitant le fanboy que peut être Monk (autant qu’il peut l’être) et ses réactions face aux révélations, et à la perte d’un idéalisme. Pour épauler cet univers, bien sûr, on y a mis un livre bourré de scandales, un procédé qui permet toujours les mêmes blagues, mais qui, là aussi, fonctionne encore. On ne va pas s’en plaindre. L’affaire offre quelques bonnes lignes à Randy, qui, comme Stottlemeyer, est présent dans une moindre mesure, mais c’est largement suffisant. L’épisode est concentré sur l’obsession de Monk autour du show et de la déception qui suit après la lecture du livre de Christine Rapp, avec Natalie en soutien pour éviter le pire, et lui remonter le moral.

Monk mène donc une enquête dont la première partie est facile à résoudre. Les motivations du crime un peu moins. La saison s’ouvre sur un épisode assez rafraichissant, pas totalement original, mais qui fonctionne bien. Il offre un bon moment, qui inaugure une dernière année qu’on espère de qualité. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire