Mosaic : Le mystère Olivia Lake

Pour faire simple, Mosaic peut être présentée comme une sorte de série dont le spectateur HBO est le héros. Une app à destination des abonnés HBO permet d’explorer de manière interactive l’intrigue et son déroulement.

L’app est donc une manière de regarder la série. La diffusion normale en est une autre. La chaine payante américaine – et OCS City chez nous – a programmé une version linéaire de l’histoire, diffusée sur une semaine. C’est cette version, accessible à tous, qui nous intéresse aujourd’hui.

Écrite par Ed Solomon (Men in Black) et réalisé par Steven Soderbergh (The Knick), Mosaic se concentre sur le meurtre d’Olivia Lake (Sharon Stone), une auteure célèbre et illustratrice vivant dans une petite ville dans les montagnes de l’Utah. Un crime qui a été commis 4 ans plus tard et pour lequel Eric Neill, un petit arnaqueur a été jugé coupable. Pourtant, de nombreuses personnes veulent toujours élucider la disparition et le meurtre présumé de l’illustratrice de contes pour enfants dans une station de ski.

Mosaic ne nous prend pas par la main. Les liens entre les personnages, nécessaires pour comprendre les tenants et aboutissants de ce meurtre, sont donnés au compte-goutte, au fil des allers-retours entre passé et présent. Ainsi, nous faisons la connaissance d’Eric Neill (Frederick Weller), un arnaqueur qui quitte tout pour Olivia et devient le suspect n°1 dans sa disparition. Mais il n’est pas le seul et Joel Hurley (Garret Hedlund), aspirant artiste à la botte de la disparue, a lui aussi sa part de mystère.

Cette saison tente d’interroger sur la notion de vérité toute faite ou celle que l’on invente inconsciemment pour reconstituer ce que l’on a oblitéré. L’enquête menée par Petra (Jennifer Ferrin), la sœur d’Eric, s’efforce d’être la plus proche de la réalité possible mais au fur et à mesure que les épisodes passent, l’équipe créative se plait à nous dérouter constamment, à nous faire douter, trop pour que cela soit totalement efficace.

Au cours de son investigation, Petra rencontre le détective droit dans ses bottes Nate Henry (le plutôt mauvais Devin Ratray) et Alan Pape (Beau Bridges), un shérif corrompu – deux représentants de la loi qui ne prêtent pas à la confiance. En faisant équipe pour découvrir qui a tué Olivia, Petra et Nate deviennent le phare dans la brume de cette histoire, mais ne forme pas un duo assez consistant pour que l’on soit intéressé à les suivre.

Dès lors que le puzzle commence à donner le jour à une image plus précise, chaque pièce se dérobe et les témoignages changent autant que les suspects. C’est l’ADN d’un murder mystery mais ici, tout est trop clinique pour que cela prenne pleinement. Chaque scène vient pour réécrire le passé, jusqu’au dernier épisode qui n’en finit plus de nous lancer sur de nouvelles pistes.

Pour sûr, Mosaic est une expérience. Il faut de la patience avec la réalisation qui peut se révéler aussi captivante dans ses choix que pompeuse dans ses plans. C’est aussi froid que le décor de son histoire qu’efficace quand il s’agit de souligner les moments de tension. On reconnait la patte de Soderbergh, élégante mais à double tranchant, marque qui fonctionnait avec beaucoup plus d’efficacité sur The Knick qui possédait une réelle identité visuelle.

C’est alors Sharon Stone et sa prestation impeccable en tant qu’Olivia Lake qui tient l’ensemble et lui donne son réel intérêt. L’illustratrice nous conte une histoire qui ne révèle jamais la réalité, la tord pour l’embellir et inversement. Dans ses relations, elle manipule et est manipulée, le spectateur étant autant sous la neige que la série. Malheureusement, plus le récit avance, moins elle est présente et on en vient à se dire que suivre sa vie aurait été bien plus intéressant que résoudre sa mort.

Mosaic est donc un puzzle plutôt basique dans sa forme qui parvient tout de même à former un tout intéressant, Stone étant la glue qui maintient le tout.

Tags : Sharon Stone Mosaic moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link