Mr Selfridge Saison 1 : Le client a toujours raison

Mr Selfridge Saison 1

L’Américain Harry Gordon Selfridge s’installe à Londres avec sa famille pour construire le plus grand magasin du monde à Oxford Street. Sa gigantesque entreprise est mal perçue par les médias, mais il est bien décidé à changer le monde du shopping et va se trouver des alliés pour le soutenir et l’aider à obtenir le succès.

Avec Mr Selfridge, ITV et le scénariste Andrew Davies entrainent le téléspectateur au début de XIXe siècle pour nous plonger dans les coulisses du plus grand magasin de l’époque, à Selfridges. C’est là que le monde du shopping va être totalement modifié par la vision révolutionnaire de l’entrepreneur américain Harry Selfridge.

Ce dernier est incarné par Jeremy Piven qui donne ainsi vie à un homme enthousiaste, mais rongé par les démons du passé. S’il a tout pour lui (le succès, la famille), il commet régulièrement des faux pas qui menacent généralement de faire effondrer son bonheur. C’est une facette du personnage qui reste souvent sous-exploité et, quand elle prend le dessus, c’est avant tout pour des raisons dramatiques.

Si Selfridge, l’homme, est une figure fascinante grâce à ses idées peu orthodoxes pour l’époque, Andrew Davies et son équipe auront bien du mal au départ à en tirer le meilleur. Piven se retrouve alors à brasser parfois de l’air pour illustrer autant que possible toute l’énergie qui habite Selfridge, mais sans le matériel narratif pour toujours soutenir ses actions.

Progressivement, la série va quand même trouver ses marques, avec Selfridges qui incarne parfaitement l’esprit de demain, et un patron prêt à embrasser les derniers mouvements et à modifier les habitudes pour conquérir un plus large public. Harry aime l’évènementiel, et il accueillera l’aviateur Louis Blériot, la danseuse Anna Pavlova, Sir Arthur Conan Doyle ou encore l’explorateur Ernest Shackleton. Cependant, ces visites sont régulièrement des artifices ayant pour vocation de fournir des repères historiques et en second lieu, parler des personnages.

Inspiré par le livre Shopping, Seduction and Mr Selfridge de Lindy Woodhead, Mr Selfridge suit également les employés du magasin, où l’on y croise différentes générations avec des expériences et des idéaux différents. Au départ souvent délaissé au profit de la maitresse d’Harry, Ellen Love, engagée pour être le « Spirit of Selfridges », c’est quand celle-ci se fera moins omniprésente que le show commencera à véritablement trouver ses marques. Il faut dire que Miss Love était une petite tornade, aussi ambitieuse qu’irritante. Du coup, à l’exception de quelques figures – comme Agnes ou Henri – qui ont le droit dès le début à leurs propres storylines, les autres devront attendre la seconde partie de saison pour bénéficier de développements qui viennent enrichir la série.

Il en ressort alors surtout un véritable constat sur la position complexe de la femme à l’époque, entre mariage, amour et carrière, les trois se révélant majoritairement incompatibles. Les hommes n’en sont pas pour autant délaissés, ayant aussi leurs ambitions et celles-ci seront souvent teintées d’un certain romantisme au final.

La première saison de Mr Selfridge met donc du temps à s’éloigner de la superficialité du monde du shopping pour vraiment donner corps à ses personnages et à l’univers commercial du magasin. La série ira alors en s’améliorant, trouvant dans les multiples interactions des employés un moyen d’aborder plus intelligemment l’époque et l’évolution de la société. Cependant, on reste à la fin au niveau d’un divertissement honorable, mais encore trop limité dans ses ambitions – qui sont bien loin de celle d’Harry Selfridge.

Publié une première fois en avril 2013, ce bilan de Mr Selfridge saison 1 a été mis à jour et remis en avant à l’occasion de la diffusion sur Chérie 25 à partir de ce vendredi 22 janvier 2016. Se composant au final de 4 saisons, poursuivez l’aventure avec le bilan de la saison 2.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link