Earl est toujours dans le coma. Il continue de vivre ses aventures imaginaires dans lesquelles Billie est enceinte. Pendant ce temps, Joy, Randy et Darnell essaient de reprendre la liste en main et se retrouvent à rechercher une moto qu’Earl a volée. Le problème étant que lui et Randy était saoul ce soir-là, et ce dernier n’a plus souvenir.

En suivant le concept insinuer durant le précédent double épisode de retour, nous avons le droit de suivre Earl dans son coma qui prend la forme d’une très mauvaise sitcom des 50’s. Je ne vais pas partir sur une analogie un peu foireuse, mais avec cette histoire, Earl semble toujours en prison, mais sans le fun du début de saison. En fait, la seule chose qui pourrait donner de l’intérêt à cette mise en scène, serait une apparition de Frank. C’est donc mauvais, voire très mauvais.

Heureusement, pour sauver nos 20 minutes, on nous met Randy et Joy, rejoint également par Darnell, dans une mission périlleuse, retrouver une moto que Earl et son frère ont volée. De ce côté-là, on a le droit à quelques bons délires, surtout dans les flashbacks, car les frères Hickey n’ont jamais été aussi bons qu’à leur époque criminelle.

Bref, un épisode en demi-teinte. L’idée de la sitcom aurait dû rester dans l’épisode de reprise. Pour ne rien arranger, le coma n’est pas terminé, donc, on en a encore pour le prochain épisode. Heureusement pour nous, Beau Bridges sera de la partie, ce qui, en général donne d’excellents épisodes.