My Name Is Earl – Darnell Outed, Part 2 (4.16)

Après que Darnell, Joy et leurs enfants aient disparu, Earl et Randy tentent de les retrouver, mais Karma leur fait payer le prix de ce qu’ils ont fait. Ils trouveront quand même la solution pour permettre à leurs amis de revenir, au moins le temps d’Estrada or Nada.

Seconde partie qui nous met donc Darnell et Joy dans le système de protection des témoins. Ils doivent maitriser leurs nouvelles identités et ainsi devenir des juifs et tout apprendre sur l’Ohio. Cette partie est assez poussive, même si elle introduit des concepts au potentiel comique concret, mais pas fait pour durer.

En parallèle, nous avons Earl et Randy qui partent à la recherche de leurs amis. Pour ce faire, ils vont tenter de passer par la poste. Là encore, de bonnes idées avec une dose d’humour convenable, mais ça retombe avant d’avoir atteint le sommet.

Heureusement, la fin de l’épisode va nous mettre en scène le combat tant attendu : Joy VS. Estrada. Même si une baston générale aurait surement mieux servi cette partie, cela se révèle assez distrayant.

La fin laisse plutôt perplexe sur l’avenir de Joy et Darnell, il est probable que les scénaristes ont un plan derrière la tête, on verra bien ce que cela donne. En attendant, l’épisode ne réussit pas à retrouver le niveau de la première partie, principalement parce qu’Earl et Randy sont totalement sous-exploités et que Joy n’excelle véritablement que quand elle est utilisée en second couteau, ce qui n’est clairement pas le cas ici.

Bref, un épisode sympathique à regarder, mais pas mémorable et qui aurait pu donner beaucoup plus. Erik Estrada est le véritable vainqueur, finalement.