My Name Is Earl – Orphan Earl (4.13)

C’est Noël et Earl veut rayer de sa liste un homme qu’il a arnaqué en lui faisant croire qu’il donnait de l’argent pour aider les enfants d’Afrique. Il va alors découvrir que Joy a continué l’arnaque et décide de récupérer l’argent.

Pour un épisode de Noël, il n’est pas spécialement question de festivité. À vrai dire, à part quelques musiques et une scène ou deux où l’on trouve des éléments qui le signale, cet épisode pourrait ce situer n’importe quand. Mais ce n’est pas là l’intérêt de l’épisode de toute façon.

Earl va monter une arnaque et va s’excuser pour celle-ci en en montant une autre. Le scénario est assez ingénieux et original pour la série. Pas que d’habitude tout soit banal, mais là, c’est suffisamment bien monté pour réserver quelques surprises.

Côté comédie, la majorité du crédit doit revenir, une fois de plus, à Randy. Entre sa candeur qui ne cessera jamais de lui procurer des lignes de dialogues véritablement excellentes et son idée de livre, il réussit à faire rire plus d’une fois. Si une bonne chose doit être retenue de l’affaire du coma, c’est bien l’évolution de Randy qui lui a permis de devenir le personnage le plus comique de la série.

Le point faible de l’histoire est finalement le même que d’habitude : la bonne grosse morale de fin. On va dire que c’est pour l’épisode de Noël, il fallait que tout le monde ait le sourire et qu’Earl prenne une bonne leçon de générosité.

Cette première mi-saison se conclut sur un épisode d’une qualité plutôt bonne, mais qui souffre des défauts de la saison. On s’y attendait, donc ça ne gâche pas tout.