My Name Is Earl – Pinky (4.22)

Earl accepte d’aider Randy à retrouver son premier amour, Pinky, qu’il avait rencontré durant des vacances chez sa tante il y a plus de vingt ans. Comme Earl le prévoit, cela va mal tourner.

Tout d’abord, rappelons que cette saison compte 27 épisodes et, donc, il y a encore quelques aventures au programme d’Earl et Randy.

Aujourd’hui, on va s’intéresser au jeune frère et à son premier amour, Pinky, une jeune fille qui avait les cheveux roses. Ils s’étaient rencontrés au lac, là où vivait leur tante. Ce n’était donc que le temps d’un été, il y a 20 ans, qu’ils se sont fréquentés, mais Randy n’a pas oublié.

Il y a peu de chance de retrouver la mystérieuse femme, mais les Hickey sont persévérants. Malgré ça, on va rapidement apprendre qu’en fait, Earl, aurait bien aimé ne jamais la trouver, car, comme on pouvait s’en douter – même si on met du temps à nous le dire – c’est lui qui est à l’origine de la rupture du couple.

En tout cas, cette recherche et les flashbacks vont apporter quelques gags assez réussis, notamment avec l’homme qui loue les pédalos.

Tout ça nous mène à Pinky et, surprise, son identité va être un choc : Joy.

Après cette découverte, Earl va avoir encore quelques bonnes scènes, mais l’histoire va devenir plus gentillette et perd à la même occasion une partie de son attrait comique.

Au final, l’épisode se révèle assez sympathique et marrant. Certes, l’intrigue n’a pas de réelle envergure, mais même avec peu, Earl s’en sort plutôt bien.