My Name is Earl – Randy’s List Item (4.17)

Randy perd un billet gagnant de loterie. D’après l’expérience d’Earl, c’est un signe de Karma, il doit lui aussi faire une liste. Pendant ce temps, le FBI tente de caser Joy et Darnell dans de nouvelles identités.

Randy et le Karma, voilà une idée qui, étrangement, n’a pas été abordée jusqu’à maintenant. En y réfléchissant bien, c’est quand même assez surprenant. Enfin bon, dorénavant, Randy doit aussi faire une liste et son premier choix sera guidé par la voix de la sagesse, enfin, par Carson Daly quoi.

Voilà les deux frères qui se retrouvent dans un imbroglio plutôt compliqué avec deux autres frères. Chacun devant régler son propre problème, mais les deux le font en même temps. Le résultat est plutôt sympathique, en particulier le parallèle fait entre Randy et Earl sur leur façon d’entretenir leur amitié fraternelle.

À côté de ça, nous avons le FBI qui tente de faire payer à Joy son passage chez Estrada or Nada. Comme on pouvait s’en douter, la famille Turner a peut-être quitté Camden, mais ce n’est pas pour ça que l’on ne va plus les voir. Cette storyline n’est malheureusement pas très réussie, et un peu trop poussive, comme souvent quand Joy obtient trop d’attention.

Cet épisode permet donc de faire évoluer le concept de la série avec Randy et sa liste. Pour le moment, le résultat n’est pas révolutionnaire, mais pas mauvais. Il y a quand même pas mal de potentiel, en espérant que cela ne tourne pas en une sorte d’écho des débuts du show.