Earl raconte comment il a volé le car de la bibliothèque mobile et comment il l’a récupéré, le tout en aidant Raynard, un ami qui a été un dommage collatéral de toute cette histoire.

Earl : Well, like all good adventures, it starts with a beginning

Et donc, l’histoire commence à l’époque où Earl n’était pas encore marié à Joy. Lui et Randy étaient devenu amis avec Raynard, interprété par Ewen « Spud » Bremner, un gars plutôt sympa, mais qui vivait pour être libre. Ce ne serait pas un problème si, en plus de penser librement, sa philosophie de vie ne faisait pas de lui un excentrique.

L’épisode va donc se concentrer sur Raynard, ou comment le faire réintégrer une existence qu’il a quitté pour s’installer dans la forêt, se nourrissant de baies hallucinogènes. Le pire étant que même avant ça, il n’avait pas vraiment sa place dans la société, et donc, cela ne va pas être facile pour Earl et Randy, mais ça ne l’est jamais de toute façon.

L’histoire va permettre d’amener quelques scènes au potentiel humoristique plutôt bien exploité, en particulier le coup du Père Noël à l’hôpital psychiatrique qui est purement génial. Raynard est un personnage qui n’est pas vraiment marrant en soi, mais les réactions qu’il provoque chez les autres le sont. On peut donc le voir comme un catalyseur comique plutôt efficace.

Cette aventure d’Earl et Randy n’est pas parfaite, mais est quand même assez bien agencée pour fournir plus que le minimum de comédie que la série a en stock, ce qui est clairement une bonne chose.