Earl se rend chez son ancien voisin pour s’excuser de l’avoir poussé à déménager. Il apprend alors que ce dernier était parti car il avait eu une aventure avec sa mère. Quand Carl l’apprend, il quitte la maison et va chercher à se venger.

S’il y a bien une constante dans l’univers de My Name Is Earl, c’est qu’un épisode avec Beau Bridges n’est jamais mauvais et que la plupart du temps il est même excellent. Dans le cas présent, c’est la seconde option, un très très bon épisode. En fait, c’est surement l’épisode le plus marrant que j’ai vu depuis… très longtemps en fait, car le niveau de la série n’a pas été aussi haut durant la saison dernière.

On peut donc se demander pourquoi ne pas commencer la saison directement avec cet épisode, surtout qu’il devait savoir qu’il était vraiment bon pour le titrer de cette manière 😀

Pour en venir à l’épisode, Carl veut se venger et rien ne tourne rond. On vire donc rapidement dans le burlesque. Les gags sont poussés à l’extrême pour devenir limite surréaliste, ce qui permet de retrouver l’ambiance excessive de l’univers de la série. Le seul point faible serait surement l’histoire de Joy qui dure trop longtemps, mais le reste est tellement débridé qu’une fois que c’est lancé, on n’a pas le temps de s’arrêter pour y repenser.

Avec un épisode pareil, on se prend à rêver d’une saison qui tient le même niveau d’un bout à l’autre. C’est assez encourageant. En tout cas, c’est à voir et revoir d’urgence.