NCIS – Identity Crisis (5.04)
Alors que Ducky travaille sur un cadavre donné à la science, dans le cadre d’un cours, il se rend compte que la cause de la mort n’est pas naturelle. La recherche de l’identité du cadavre va mener l’équipe de Gibbs à travailler avec le FBI pour retrouver un « effaceur » d’identité travaillant pour des terroristes.

Ce quatrième épisode semble confirmer la bonne direction qu’à prise cette saison, et par la même occasion, la théorie de Carole selon laquelle, il n’y a qu’une saison sur 2 de bien dans cette série. Profitons-en. Nous avons donc le droit à de multiples rebondissements dans l’enquête. Entre recherches de l’identité du tueur et celle de la victime, les deux arrivant même à se croiser, on peut dire que la fin n’était pas des plus prévisible, même s’il y avait des suspects évidents, mais je n’en dis pas plus.

Petite surprise de l’épisode, Torri Higginson dans le rôle d’une médecin légiste qui va être très sympathique avec ce brave Ducky. L’actrice ne fait que deux scènes, mais je pense qu’on la reverra par la suite. Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle jouait Dr. Weir dans Stargate Atlantis.

Le point négatif, enfin selon moi, c’est le semblant de confirmation d’une relation entre Tony et Ziva. Enfin, rien n’est fait loin de là, mais la saison dernière, enfin, à la fin, nous découvrions Ziva très concernée par son ami, plus que les autres en tout cas. Cette saison elle se montre jalouse et protectrice. Vu la finesse de l’écriture de ce genre de choses dans les séries Bellisario, il me parait peu présomptueux de penser qu’il va y avoir du développement entre les deux. Ça va surement prendre du temps, c’est certain, mais les shippers vont être aux anges. J’espère me tromper, car la dynamique de l’équipe en serait surement changée. Avec un peu de chance, ça ne bougera pas et on va rester dans leur petit jeu de séduction/répulsion.