NCIS – A Desperate Man (9.13)

12 Jan 2012 à 9:05

Une lieutenante de la Navy est retrouvée morte dans un immeuble en rénovation. Son mari, un détective de la division homicide, veut s’impliquer plus qu’il ne le devrait. Ziva a des doutes au sujet de sa relation avec Ray.

Le prochain épisode de NCIS sera le 200ème de la série et le bruit court que celui-ci contiendra quelques petites surprises pour les fans. Avec tout ce qui se passe dernièrement, il apparait logique que cela ait un rapport avec la relation entre Tony et Ziva. Si ce n’est pas le cas, ça serait assez surprenant pour moi, je l’avoue.

Donc, après avoir offert à la fin du dernier épisode une scène assez explicite pour ceux qui s’intéressent à ce couple en devenir depuis quelques années, voilà que les scénaristes ont décidé de ramener Ray pour l’entrainer vers une porte de sortie. Celle-ci est indélicatement ouverte, et est empruntée avec le moins de grâce possible. Concrètement, il est mis dehors et il n’a pas à demander son reste.

Le ton est donné dès le début, avec un intérêt tout particulier porté sur la vie sentimentale des personnages, ou leur absence. Voilà Ziva qui en veut à mort à Ray. Celui-ci a commis une erreur qui pousse l’agent du NCIS à remettre en question ce qui, pour nous, n’était de toute façon qu’une mascarade. Cela dit, elle doit elle-même arriver à la conclusion et tout ce processus prend les devants sur l’investigation du jour.

Il faut alors pimenter l’enquête. On nous injecte ainsi en plein milieu le mari de la victime qui est moyennement contrôlable qui va créer quelques perturbations. On aurait pu espérer que Louis Ferreira obtiendrait du matériel un peu plus à sa hauteur, mais il est coincé dans un gimmick qui aura au moins le mérite d’être tempéré dans la seconde moitié de l’épisode. Cela dit, il n’y a à retenir qu’une chose, puisqu’il offre à Tony l’opportunité de continuer à explorer son passé de policier et le mariage qu’il n’a pas eu. Cela montre une fois de plus que l’agent DiNozzo a émotionnellement muri ces derniers mois et ça lui a fait du bien. On peut également le constater peu après avec la manière avec laquelle il encourage Ziva qui est assez bien écrite.

Pour le reste, Gibbs mène l’enquête et, comme Tim, Ducky ou même Abby, il fait le minimum syndical pendant que Ziva et Tony héritent du matériel premier de l’épisode. Le déséquilibre rend l’ensemble assez lourd par moment et la façon avec laquelle les éléments se relient à la fin pour délivrer rapidement la conclusion ne sauve pas ce qui a précédé.

Au final, A Desperate Man est un épisode mal agencé. L’investigation n’est pas vraiment intéressante et le départ offert à Ray obtient plus d’attention que le personnage n’en méritait.

P.S. : Pourquoi caster Michael Beach et Jaleel White pour ne pas leur donner plus de deux scènes ?

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link