NCIS – Aliyah (6.25 - fin de saison)

Après sa confrontation avec Michael Rivkin, Gibbs, Vance, Ziva et Tony s’envolent pour Israël. La situation n’a alors de cesse de se compliquer pour les agents du NCIS.

Suite à la mort de Rivkin, Tony se retrouve donc dans une situation délicate, même si son geste parait justifié. Enfin, ce n’est pas forcément sous cet angle que l’on aborde l’épisode, car l’agent du NCIS voit ses attentions questionnées.

De là, on nous monte une histoire qui nous mènera à Tel-Aviv, auprès d’Eli David. Un long voyage qui finalement apparaîtra comme n’étant qu’une diversion, juste histoire de nous faire croire qu’il va se passer quelque chose.

Si les comportements de Gibbs et Tony sont justifiés d’un bout à l’autre, tout comme leur approche de la situation, pour le reste des personnages, cela n’est pas vraiment le cas. Alors que l’on nous donne l’impression, précédemment, que Vance n’est pas aussi mystérieux que cela, le revoilà dans une position où ses allégeances deviennent discutables. Pour Eli David, c’est une tout autre affaire, car dans la tradition de la série, les espions ont toujours 4 ou 5 plans en action, aucun n’étant jamais clair et leurs motivations ne peuvent pas être plus que floues.

On en arrive à Ziva dont la place au cœur de cette affaire sera difficile à comprendre. Elle cache quelque chose, on lui en cache aussi. Le fait est que son implication est suggérée, bien que jamais précisée. En fait, toute l’intrigue semble construite de manière à créer un brouillard suffisamment épais autour d’elle de façon à ce que l’on adhère à ses décisions qui manquent pourtant de fondations, contrairement à d’habitude.

Ce season finale ne se révèle donc pas à la hauteur des épisodes qui l’ont précédé et introduits, principalement, car il se contente de jouer sur des insinuations qui servent à gagner du temps pour nous mener vers un cliffhanger grave, mais pas réellement convainquant.

Difficile alors de savoir où l’histoire était censée se diriger au milieu de cette intrigue quelque peu inconsistante. Le visionnage reste tout de même sympathique,  mais l’épisode manque de force.

Pour finir, notons que Gibbs a une nouvelle fois enlevé son bateau de sa cave. Le comment est certainement le plus grand mystère de la série.