Une femme est retrouvée morte dans un lac. Rapidement identifié comme appartenant à la Marine, le NCIS prend en main l’enquête. Gibbs reçoit alors un coup de téléphone d’un vieil ami, aujourd’hui sénateur, qui lui apprend qu’il était l’amant de la victime.

On retrouve le NCIS comme si rien ne s’était vraiment passé. À part quelques blagues/réflexions de Tony sur les techniques un peu rouillées de ses collaborateurs, rien n’a changé, ou presque. En fait, comme on le constate depuis son arrivée, Leon Vance s’entend assez bien avec Gibbs, et ils ont plus de scènes ensemble que l’agent du NCIS en avait avec son ancienne directrice.

Au niveau de l’enquête, pas vraiment de surprise, sauf si on veut se voiler la face et ne pas admettre ce qui nous saute aux yeux. D’ailleurs, Gibbs semble lui-même en avoir conscience, ce qui le met un peu en décalage avec son équipe qui suit un chemin traditionnel alors que lui a tendance à trouver sa propre voie au travers de toute cette histoire.

En guest star, nous avons Tim DeKay (Carnivale, Tell Me You Love Me) qui joue au bon sénateur, ami de longue date de Gibbs et surtout, ancien camarade de bataillon. Un personnage qui permet de nous rappeler un peu le passé de Gibbs et surtout, de l’impliquer personnellement dans l’enquête.

Sortie de ça, Ducky est quasiment absent et Abby hérite de l’une de ses histoires ridicules censées ajouter de l’humour, mais cela fait plus de 5 saisons qu’elle fait ça et ça devient de plus en plus difficile de se prendre au jeu.

Globalement, nous avons là un épisode correct pour du NCIS. Facilement perfectible, un peu trop routinier, mais qui fournit les éléments de base de la série. Il manque de rebondissements et d’effets dramatiques efficaces.