Gibbs entraine son équipe dans une chasse à la taupe au NCIS. Avant cela, ils doivent vérifier que leurs installations sont sécurisées.

Gibbs s’organise pour prouver que Lee est bien la taupe. Vance l’appuie et cela donne une grosse mascarade pas toujours très claire.

On commence donc l’épisode par la livraison d’un corps congelé à une installation militaire secrète. On enchaine sur l’équipe de Gibbs qui infiltre cette même installation, mais cela tourne mal…

Trois jours plus tôt. On revient donc un petit peu dans le temps, juste assez pour prendre ce qu’il faut comme informations pour avancer, mais pas suffisamment pour tout avoir, comme nous l’apprendrons par la suite. C’est un petit jeu de guerre qui se met en place. Nous allons donc suivre les personnages et les voir réagir aux nouvelles données qu’ils découvrent. Le fait est que Gibbs a toujours une longueur d’avance sur nous, tandis que les autres sont à la traine. Du coup, l’épisode se noie rapidement en non-dits et en fausses apparences.

Parfois, cela fonctionne sans soucis, alors qu’à d’autres moments, c’est vraiment trop gros, comme le comportement d’Abby. Cette dernière abuse de ses excentricités dans l’unique but de faire gagner du temps, mais, même avant de parler, on a facilement déduit tout ce qu’il y avait à comprendre sur son rôle dans l’affaire.

Bref, il y a des maladresses qui auraient pu être évitées, surtout que l’épisode a aussi des moments bien plus subtils. Au final, l’histoire est assez captivante d’un bout à l’autre, mais les scénaristes ont poussé le jeu des fausses apparences un peu trop loin.

À part cela, même si on ne peut pas dire qu’il y ait un réel changement, la relation entre Tony et Ziva semble enfin sur le point de passer un cap. C’est assez secondaire, mais si cela tourne de manière convenable, on pourrait avoir une avancée majeure dans le développement de personnages qui commencent à en avoir besoin.

L’épisode ne se conclut pas, au contraire, l’affaire ne fait que commencer. Lee nous sort une pirouette un peu énorme, mais qui change tout dans les plans de Gibbs. Affaire à suivre.