L’équipe de Gibbs enquête après qu’un Marine se soit fait tiré dessus au cours de son jogging. Seulement la vie de ce dernier se révèle plus compliquée qu’elle ne le laissait paraître.

Après un épisode orienté sur Gibbs, NCIS nous livre un épisode typique de la série, principalement axé sur l’enquête.

L’équipe enquête ainsi sur une fusillade qui a gravement blessé un Marine, ce dernier s’étant fait tirer dessus alors qu’il faisait son jogging. L’homme se retrouve à l’hôpital, inconscient et le NCIS doit boucher tout seul les trous.

Il pleut, au grand détriment de Tony, et surtout, notre Marine ne se révèle pas être celui que l’on croit très vite. L’enquête va prendre quelques classiques détours, comme celui des deux femmes. Ici, cela a le mérite d’être assez bien agencé, vu qu’il y a une réelle scission dans la vie du Marine, les deux épouses représentant deux périodes de son existence bien distincte.

Cela n’est donc pas forcément le point fort de l’épisode, mais reste bien intégré à l’enquête, qui elle, se montre bien construite, grâce aux cachotteries et mensonges de quasiment toutes les personnes impliqués dans l’histoire. Tous les suspects se font donc interroger deux fois minimum, à force que le NCIS découvre la vérité.

En parallèle, Ducky porte de nouvelles cravates, et si j’avoue au début avoir pensé qu’il devait avoir un rendez-vous galant, finalement, c’est vers sa mère que l’on se retourne. A sa dernière évocation (Flesh and Blood – 7.12), je signalais que l’actrice qui l’incarnait été décédée. La fiction a donc rejoint la réalité dans cet épisode, ce qui était prévisible, mais se trouve bien mis en scène, en s’accordant parfaitement avec la personnalité du médecin légiste, toujours consciencieux et ne voulant pas s’imposer aux autres.

Double Identity s’inscrit donc dans la lignée qualitative de cette saison. Un  bon épisode, en somme.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire