À la sortie d’un bar, deux marines se font agresser. L’un meurt, l’autre est grièvement blessé. Ce dernier est originaire de la même ville que Gibbs qui va devoir y retourner pour les besoins de l’enquête.

Cela avait été annoncé il y a quelques mois, et c’était même plutôt attendu, nous allons rencontrer le père de Gibbs et voir où il a grandit. Pour l’occasion, on nous monte une enquête limite bidon, mais qui tient quand même assez la route pour éviter de trop déranger.

Gibbs part donc avec McGee et Ziva. À peine arrivé à Stillwater, les voilà face à un policier local peut engageant qui va ouvrir la voie à quelques léger flashbacks qui nous expliciteront ce qui à pousser Jethro vers l’armée, et donc, ce qui l’a fait quitter sa ville d’origine. Ce n’est pas très poussé, jalousie et rancune, mais cela se conclura par une discussion sur le quai de la gare qui viendra nous éclairer un peu plus sur ce qui poussa Gibbs vers l’homme qu’il est devenu. On ne fait donc que commencer, à cinq saisons, à explorer la vie du Boss, qui jusque-là ne s’est jamais vraiment révélée à grand coup de révélations surprises, au contraire, à bien y regarder, il y a encore énormément de blancs.

Ça, s’était donc la partie « personnelle » de ce voyage. L’enquête va s’y mêler quelque peu vu que le principal suspect était une ennemie, d’enfance, enfin, façon de parler. Il est dommage que cette partie soit si clichée, seule la petite révélation finale surprend un peu. McGee, Ziva, Tony, et même Abby, en profitent pour visiter la ville, et surtout, parler au père de Gibbs qui lui, aidera du mieux qu’il peut à résoudre l’affaire, un moyen de se rapprocher un peu de son fils.

Au final, nous avons un épisode fort sympathique qui satisfera grandement les fans de la série. D’un autre côté, l’enquête aurait pu être véritablement améliorée sans trop forcer, ce qui aurait fait un excellent épisode. On ne peut pas tout avoir.