NCIS - Jetlag (7.13)

Lorsque le témoin dans une affaire est la cible d’un assassin, l’équipe doit assurer sa survie. Tony et Ziva, de France, doivent assurer la sécurité de la jeune femme durant le vol, alors que McGee et Gibbs enquêtent sur la mort d’un Marine.

Après Human Target et Chuck, c’est au tour du NCIS de nous faire le coup du voyage en avion. À croire que quelques scénaristes ont connu des remous durant leur récent trajet dans ce moyen de transport.

Quoi qu’il en soit, Tony et Ziva sont en France, et comme beaucoup d’Américains, ils arrivent à dénicher le petit café qui a la Tour Eiffel en arrière-plan. Si ce n’est pas du talent, je ne sais pas ce que c’est ! Enfin, ils ramènent chez elle Nora Williams, qui va se révéler être, malgré la menace qui plane, charmante. Elle va par ailleurs participer à dynamiser le duo d’agents du NCIS, qui joue pas mal sur les possibles sous entendus de ce petit séjour à Paris, où ils ont dû partager une chambre. Les shippers vont assurément y trouver leur compte, surtout que cela faisait un moment que la carte de la romance n’avait pas été utilisée à un tel degré pour le duo. Il y a un certain abus de la rule #12 de Gibbs, mais au-delà de cela, Tony est plutôt en forme rayon références, et Ziva est fidèle à elle-même.

Cela pimente donc le voyage, et il le faut bien, car le coupable est un peu trop évident. Ce qui est un peu pareil du côté de Gibbs et McGee, dont l’enquête va être rattachée aux évènements du vol, et dont la route va croiser celle de la D.C. Holly Snow. Le déroulement de l’affaire se fait sans trop de contraintes, mais aussi avec bien peu de rebondissements, à l’exception de la scène finale, avec un Gibbs prêt à se jeter sous une voiture pour un de ses hommes.

Enfin, si Jetlag est un peu trop prévisible dans son déroulement, il n’en reste pas pour le moins extrêmement plaisant à suivre et bien orchestré.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire