NCIS - Mother's Day (7.16)

L’ancienne belle-mère de Gibbs est la témoin dans une enquête de meurtre du NCIS.

Qu’importe la pièce que l’on rajoute au puzzle, Gibbs sera toujours un homme mystérieux. Par moment, j’ai même l’impression que la construction du personnage à travers son passé renforce cette idée et l’aura qui enveloppe le personnage.

Pour Mother’s Day, Gena Rowlands dans la peau de  Joann Fielding refait surface dans la vie de Jethro, des années après leur dernier contact. Témoin d’un meurtre, elle est aussi la mère de Shannon, la grand-mère de Kelly et par extension, la belle-mère de Gibbs.

L’épisode va principalement se bâtir autour du duo et de leur relation. Les deux ne se sont pas revus depuis l’enterrement, mais malgré cela, les divorces et remariages, ils ont un lien particulier qui les rattache et que va explorer Mother’s Day.

Ainsi, il n’y a pas vraiment d’autres personnes à venir se mêler dans le meurtre qui a eu lieu, qui, sans trop de surprises, va se retrouver connecté à Shannon et Kelly. D’ailleurs, même l’équipe de Gibbs est en retrait. Même s’il manifeste un peu d’inquiétude et que Tony a quelques scènes avec Joann, cela reste très limité. En fait, la seule partie de l’épisode à réellement être développé en parallèle se trouve être la vie privée de Palmer, qui a un rendez-vous galant. Cela offre quelques petits moments comiques permettant à l’occasion d’alléger l’épisode, d’un ton assez sérieux.

L’histoire nous offre aussi un petit aperçu de l’évolution relationnelle entre Gibbs et l’avocate Hart, bien qu’au vu de sa construction, il est encore difficile de voir quel avenir les deux peuvent avoir en commun. Un épisode futur offrira sûrement la possibilité d’explorer cela. Enfin, il faut aussi avouer que la thématique développée tend plus à nous montrer un Gibbs, qui, s’il est allé de l’avant, n’est pas destiné à avoir d’autres amours dans sa vie aussi solide que celui qui l’unissait avec sa première femme.

Nous avons par ailleurs le droit à quelques petits passages de flashbacks pour expliciter une vieille animosité entre Jethro et Joann, même si tout ceci est du passé, et sonne plus comme des regrets que des reproches. Les deux ont été affectés par la perte de ces deux vies et on fait du chemin depuis, mais ce parcours est marqué par la mort et ainsi a évolué dans une direction précise à cause de la tragédie qui les a touchés.

Mother’s Day est donc un épisode qui joue sur les liens familiaux et en profite pour offrir un nouveau regard sur la vie passé de Gibbs et l’importance de sa femme et de sa fille dans sa vie et sur l’homme qu’il est devenu aujourd’hui. Après quelques épisodes au ton plus léger, cette histoire réussit à bien exploiter la carte émotionnelle, comme c’est souvent le cas quand il s’agit de Gibbs.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire