Le NCIS enquête sur le meurtre d’un collègue, qui va les conduire sur une affaire de viol.

C’est l’avant-dernier épisode de la saison, et avec les récentes découvertes d’Abby, tout se met en place pour une intrigue entièrement centrée sur Gibbs. Seulement, avant d’en arriver là, il va falloir passer cet épisode.

Pour le coup, on se dirait presque que les évènements de la semaine dernière sont arrivés trop tôt, et que l’épisode va avant tout faire trainer l’histoire et nous occuper avec un autre dossier. Il faut alors que ce dernier soit d’importance, et il va l’être, car l’équipe de NCIS se retrouve à enquêter sur la mort de l’agent Clara Macy (Louise Lombard).

Nous avions fait connaissance avec Macy dans le double épisode servant d’introduction à l’équipe de Los Angeles. À l’époque, c’était leur supérieure et si elle n’est pas restée, les scénaristes n’ont aucunement oublié qu’il y avait eu pas mal de sous entendus autour de son passé avec Gibbs. Ainsi, si le meurtre d’un agent est toujours primordial, cela l’est encore plus quand le chef de l’équipe connaît personnellement la victime.

Tony et Ziva vont donc rapidement découvrir que Macy montait un dossier, suite au viol dont a été victime le Petty Officer Kaylen Burrows. C’est la principale piste de l’affaire, l’équipe pensant donc que le meurtre de Macy est lié à cette histoire de viol.

L’intrigue est ainsi bien orchestrée, se déroulant normalement et réussissant à susciter de l’intérêt grâce au fait que nous connaissons Macy. Abby est en parallèle là pour régulièrement nous rappeler qu’elle a des preuves accusant Gibbs de meurtre et cela change clairement leur dynamique, la scientifique se trouvant dans une sorte d’impasse morale et étant à la recherche d’un conseil de Gibbs pour l’orienter.

Finalement, ce qui était une enquête qu’on pourrait presque dire anodine va se révéler être tout le contraire, le meurtre de Macy n’étant aucunement lié à l’histoire de viol mais au passé de Gibbs. C’est clairement là que l’épisode réussit le mieux, bien que cela soit assez précipité.

Les dernières scènes se chargent clairement de nous placer la situation pour le prochain épisode, et avec Gibbs ne sachant pas qui le vise, nous sommes dans le même brouillard que lui. Les enjeux deviennent alors gros et crée une réelle attente.

Ainsi, sous ses allures d’épisode presque indépendant, Patriot Down va se révéler être une mise en place habile et travaillée pour le season finale. Si les précédents épisodes étaient quelque peu décevants, celui-ci se charge largement de remonter le niveau.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire