NCIS - Power Down (7.08)

Une tentative de vol laisse un lieutenant mort et une ville sans électricité. L’équipe de Gibbs doit alors découvrir ce qui est arrivé, en utilisant de vieilles méthodes.

Imaginez : une panne de courant! Plus de Critictoo pendant toute une journée. Vous ne pouvez même plus regarder de séries télévisées. Un drame quand même!

Dans un monde où notre quotidien est totalement dépendant de l’énergie qui nous entoure, le blackout est un sujet qui offre l’opportunité de se moquer un peu de ce style de vie en même temps qu’il offre toujours la possibilité de ralentir le rythme et de pousser les protagonistes à devoir employer des méthodes dites old school aujourd’hui.

Cela va donc alimenter cet épisode rondement mené de NCIS. Il faut dire qu’ils n’y vont pas de main morte sur les dialogues, qui font réellement mouche. Tout le monde est pénalisé par cette coupure de courant, sauf Gibbs! Plus de frigo pour Ducky qui peut encore autopsier les corps et donner les premières pistes pour l’enquête. Plus de machines ultra performantes pour Abby devant alors ressortir les tubes à essais et mener les expériences avec les outils de bases, dont la grosse loupe. Plus d’e-mails, de photocopieurs, de téléphones pour Ziva, McGee et Tony, qui doivent alors plonger le nez dans les papiers et pratiquer la marche à pied pour obtenir des informations. Le tout contrebalancé par un Gibbs qui ne change rien de ces habitudes et qui nous fait une démonstration impressionnante de son talent de dinosaure en utilisant l’ancêtre de la photocopieuse, qui laissait dubitative le reste de son équipe!

On est donc franchement servi par le contexte mis en place, avec des scénaristes qui s’en donnent à cœur joie pour pointer du doigt à quel point la technologie est omniprésente au sein du NCIS. De quoi fournir pas mal de blagues, épaulés par les références policières de Dinozzo. Pour ne rien gâcher au plaisir, l’enquête n’a pas besoin de multiples rebondissements pour tenir le rythme. L’absence d’énergie ralentit donc le travail de nos agents, mais ne freinent pas pour autant leur progrès. L’avantage est qu’il n’y a pas éparpillement dans l’enquête, qui possède quand même son petit retournement, marque de fabrique du show.

Power Down est un pur moment de NCIS, s’achevant avec le retour de l’énergie, et nos 3 agents se remettant à pianoter comme des fous sur leur machine!

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire